Buzz : Après sept ans de prison, il retrouve un club

Buzz : Après sept ans de prison, il retrouve un club©Media365
A lire aussi

Antoine Delplanque, publié le mardi 14 mars 2017 à 23h30

Condamné, en 2010, à 22 ans de prison pour meurtre, Bruno Fernandes a retrouvé un club.

Condamné, en 2010, à 22 ans de prison pour meurtre, Bruno Fernandes a retrouvé un club. Le gardien a signé mardi avec Boa Esporte, en deuxième division brésilienne, après avoir passé sept ans derrière les barreaux. L'affaire avait choqué tout le pays. Pour rappel, cet ancien joueur de Flamengo avait avoué avoir tué son ex-maîtresse Eliza Samudio, puis découpé son corps pour donner les morceaux aux chiens. Bien que ce retour dans le monde professionnel ne semble pas ravir les Brésiliens, le principal concerné est lui ravi de ce comeback : « Je suis heureux de recevoir cette nouvelle opportunité », a-t-il confié en conférence de presse.

 
Tous les sponsors s'en vont
 

Si le club de Boa voulait bien faire en aidant un ancien détenu à se réinsérer dans la société, il risque de le payer au prix fort. En effet, depuis l'annonce de ce transfert la quasi-totalité des sponsors ont décidé de partir, ne souhaitant pas être rattachés à la réputation d'un tel joueur. Devant ces fuites, Bruno Fernandes n'a pas semblé démotivé pour autant : « Je me prépare depuis des années. Les gens se détournent de moi à cause ce qui s'est passé par le passé, mais Boa Esporte m'ouvre ses portes. Je suis très heureux et motivé. Dieu nous ouvre des portes ».

 
1 commentaire - Buzz : Après sept ans de prison, il retrouve un club
  • tant qu'on verra une justice comme cela rien ne marchera dans le monde , un mec qui tue et decope les morceaux pour les donner aux chiens 7 ans apres il est dehors il aurait du etre execute ou jamais sortit de prison et en france combien d'histoire avec des desequilibres sexuels bien souvent d'enfants qui ont recidive apres avoir ete condamnes et internes , pauvre justice justice accroche au pouvoir et a l'argent

    100 % d'accord avec vous ! Et il a le culot de parler de Dieu, après ce qu'il a fait, priver son fils de sa maman...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]