Bernard Lapasset : « Un logo comme un message de ralliement »

Bernard Lapasset : « Un logo comme un message de ralliement »©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

publié le 9 février

En marge de la présentation du logo officiel de la candidature de Paris à l'organisation des JO 2024, Bernard Lapasset est revenu sur la symbolique derrière ce logo et sur la volonté du comité de candidature de surprendre le CIO.

Bernard Lapasset, est-ce que vous pouvez surprendre le Comité International Olympique ?Il faut surprendre, c'est pour ça qu'on n'a pas encore défini véritablement l'ensemble de la présentation. Laissons le temps. Rappelez-vous 2012 à Londres, Sebastian Coe est arrivé juste six mois avant le vote avec « Inspire Generations », qui portait le projet avec un sens, avec un slogan qui a fait le tour du monde en six mois donc il faut savoir se réserver, se protéger mais savoir expliquer, donner les raisons pour lesquelles on est là et la force qu'on y met.

D'ailleurs, le film de la candidature est déjà fait ?Un petit peu, il y en aura plusieurs. Il y a déjà un premier format qui va s'exprimer le 17 février, vous aurez un aperçu de ce qu'on va porter mais ça ne sera pas le film de la candidature. C'est trop tôt, il faut savoir ménager sa monture, il faut savoir donner véritablement du sens à ce que l'on fait d'abord et inciter les gens à aller plus loin. Il faut inviter les membres du CIO à poser des questions, à s'interroger sur ce qu'on fait, à donner un élan qu'on sera capable à ce moment-là de pouvoir absorber dans la candidature et rendre véritablement un travail sans faute.

Un logo ouvert sur le monde
Un mot sur la présence d'Anne Hidalgo aux Jeux Olympiques de la jeunesse de Lillehammer, c'est le lobbying qui commence ?Oui, on commence mais je crois qu'Anne a mis un peu de retenue dans ce qu'elle veut faire. Je ne sais pas comment ça va se passer, je crois qu'elle a souhaité différer son déplacement. On a besoin maintenant de voir comment va s'organiser la communication ici, comment participer parce qu'on va lancer le plan de communication à partir du 10 février. A partir de demain (mercredi) les Champs-Elysées seront décorés, on va mettre l'ensemble du logo sur les drapeaux qui sont à disposition sur l'ensemble des Champs-Elysées. On va rentrer dans une phase de communication plus directe avec, maintenant, les différentes parties prenantes que sont les athlètes. On va travailler avec les athlètes sur différentes opérations qu'on va conduire. On va vraiment entrer dans une campagne qui est longue et il est bon que nous soyons tous associés à cette campagne maintenant pour qu'on porte ensemble le même signal.

Quel est le message que vous voulez transmettre avec ce logo ?C'est un message qu'on voulait de ralliement. Tout le monde doit se rallier dans un logo. C'est un logo qui ne porte pas simplement les quelques hommes qui participent à l'organisation, c'est un logo qui doit susciter l'envie et l'enthousiasme. Il faut porter sur des éléments qui touchent toutes les générations et qui touche à la fois les Franciliens, les Parisiens mais aussi les gens de Province. Il faut donner un sens à un logo qui est véritablement l'image de la France et, donc, avec ce logo, on a trouvé à la fois ce qu'attendait le CIO, c'est-à-dire les couleurs du CIO, les anneaux du CIO. On est fidèles à la charte graphique du CIO, on porte avec élégance ce logo avec ce dessin de la Tour Eiffel qui porte son ouverture vers le futur. On sent que c'est une Tour Eiffel qui s'ouvre, elle n'est pas fermée, elle n'est pas confinée dans son architecture. Elle est ouverte sur le monde et donc ouverte pour, demain, à la candidature de Paris 2024.

Ce dévoilement du logo, c'est une image qui va faire le tour du monde, c'est aujourd'hui (mardi) le lancement de la candidature ?C'est un message de ralliement qu'on doit faire avec tous les Français mais, en même temps, d'expression de mobilisation vers l'étranger. Ce logo s'adresse à l'ensemble des populations qui sont concernées, ceux qui ont envie de venir en France pour les Jeux. Il y en a beaucoup dans le monde qui vont rêver de ce moment pour venir voir les Jeux en France donc donnons aujourd'hui ce signal que c'est une France qui se modernise et qui donne son appétit de créativité pour faire des Jeux quelque chose d'extraordinaire et de recevoir des gens du monde entier.

Qui dit logo, dit image. Est-ce que l'image de Paris n'est pas le meilleur atout de cette candidature ?C'est une partie essentielle, mais pas la totalité. Paris fait partie d'une métropole gigantesque connue dans le monde entier donc on a besoin de cette image pour transmettre des messages.

 
9 commentaires - Bernard Lapasset : « Un logo comme un message de ralliement »
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]