Movistar, comme à la maison

L'équipe Movistar a déboulé dans les rues de Pampelune. (Maxppp)

L'équipe Movistar a déboulé dans les rues de Pampelune. (Maxppp)

La formation Movistar a remporté ce samedi le contre-la-montre par équipes dans les rues de Pampelune, prélude de la Vuelta 2012. Les coéquipiers de Juan José Cobo ont devancé de dix secondes quatre équipes ramassées dans un mouchoir (Rabobank, Omega Pharma, BMC et Sky). Jonathan Castroviejo est le premier leader du Tour d’Espagne.

Devant son public, Movistar s’est offert un tour d’honneur dans les rues de Pampelune pour remporter ce samedi le contre-la-montre par équipes, qui faisait office de première étape du Tour d’Espagne. Avant d’aborder les difficultés dans les prochains jours, l’équipe de Juan José Cobo, le vainqueur sortant, a bouclé un chrono longtemps indécis et très serré puisque les places d’honneur sont revenues à Rabobank, Omega Pharma-Quick Step, BMC et Sky, qui se tenaient en deux secondes. Le train espagnol a finalement franchi la ligne d’arrivée située dans la Plaza de Toros avec dix secondes d’avance. Au plus grand bonheur de Jonathan Castroviejo, premier leader de la Vuelta 2012.

Dans le duel annoncé entre Christopher Froome et Alberto Contador, le Britannique a pris un mince avantage puisque la Sky, cinquième du chrono, a grappillé deux secondes sur la Saxo Bank-Tinkoff de l’Espagnol. Un écart infime au regard de menu qui attend les deux principaux favoris au cours des trois semaines de course. Mais les plus déçus dans l’affaire, ce sont sans doute les coureurs de la Rabobank. Robert Gesink, le leader, et ses coéquipiers ont longtemps détenu le meilleur temps de ce contre-la-montre par équipes, avant de se faire souffler la victoire par la Movistar, partie en dernière position sur la grande rampe de départ installée pour l’occasion.

Du côté des équipes françaises, aucune d’entre elles n’a pris place dans le top 10 de cette première étape. La formation AG2R-La Mondiale s’en est le mieux sortie en prenant la 12e place, à 34 secondes des Movistar. La Cofidis de David Moncoutié s’est classée 15e, tandis que la FDJ-BigMat d’Arnold Jeannesson et Nacer Bouhanni a tenté de limiter la casse mais a concédé près d’une minute. A noter par ailleurs la chute collective des Garmin-Sharp de Christophe Le Mével.

Le Sport sur votre mobile
en images
Le plaisir de la victoire Chute à l'arrière ! En reconnaissance Le poing levé Un Colombien en jaune
à lire aussi