Vuelta : Elissonde reconnaît la supériorité de Gesink

Vuelta : Elissonde reconnaît la supériorité de Gesink©© Unipublic/Graham Watson, Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 03 septembre 2016 à 18h55

Deuxième de l'étape-reine de la Vuelta, le nouveau meilleur grimpeur du Tour d'Espagne Kenny Elissonde avoue ne pas avoir de regrets, car Robert Gesink était le plus fort.

« C'était assez décousu. C'était une grosse bataille les jours d'avant pour aller dans l'échappée, mais là c'est parti assez vite, même s'il y en avait beaucoup qui avaient peur de l'enchaînement des bosses. Il y avait un tiers du peloton devant, en fait... Le but, au départ, c'était de faire les grimpeurs (prendre les points aux sommets, ndlr), et ensuite faire un autre groupe, car 40 c'était trop. Au final, je ne suis pas loin. Mais Gesink était plus fort. J'étais dans sa roue, je me suis levé, et j'ai vu que je ne pourrais pas suivre. Je n'ai pas de regrets. C'était une belle étape. Si on m'avait dit ce matin que je serais deuxième... Il ne faut pas se contenter de ça mais ça fait du bien », a réagi Kenny Elissonde (FDJ) au micro d'Eurosport après avoir terminé deuxième de l'étape-reine de la Vuelta derrière Robert Gesink.

Crédit photo : © Unipublic/Graham Watson

 
0 commentaire - Vuelta : Elissonde reconnaît la supériorité de Gesink
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]