Tour 2016 - 20eme étape : L'étape pour Izagirre, le Tour de France pour Froome

Tour 2016 - 20eme étape : L'étape pour Izagirre, le Tour de France pour Froome©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le samedi 23 juillet 2016 à 17h14

Ion Izagirre a parfaitement négocié la montée du col de Joux-Plane et la descente qui s'en est suivie pour s'adjuger la 20e étape du Tour de France. Christopher Froome remporte la 103eme édition de la Grande Boucle et un 3eme Tour de France.

L'étape du jour



Une avant-dernière étape sans saveur
L'histoire retiendra que le Britannique Christopher Froome a remporté le Tour de France 2016 au terme d'une 42eme journée passée avec le maillot jaune sur les épaules. D'autres retiendront le panache d'un Romain Bardet, deuxième du général la veille, au soir de la 19eme étape. L'un et l'autre ont passé la journée bien au chaud dans un peloton qui n'a jamais montre les dents, samedi. Comme trop souvent sur cette 103eme édition de la Grande Boucle, tout s'est joué à l'avant, avec un homme, Peter Sagan, super combatif du Tour et une nouvelle fois formidable de panache. Un exemple à montrer dans l'ensemble des écoles de vélo. Le Slovaque a comme souvent pris le parti de l'attaque en compagnie d'une trentaine de coureurs pour animer ce début de journée ensoleillé. Puis quand la pluie et les dernières difficultés ont fait leur apparition, le Slovaque s'est laissé aller, avec en tête que le job avait été fait, et bien fait pour un certain Roman Kreuziger, sixième de l'étape pour finir. Julian Alaphilippe, admirable de courage, et d'abnégation, lui aussi, a longtemps pensé pouvoir disputer la victoire d'étape à Jarlinson Pantano, impressionnant de régularité dans les étapes alpestres. Mais le Français, comme le Colombien le plus fort de ce Tour de France, n'a pas résisté à la dernière ascension de Joux Plane. La second nommé, d'abord rejoint par Vincenzo Nibali, a finalement été battu dans la descente par Ion Izagirre, de retour à l'avant au sommet du col de Joux Plane, véritable juge de paix de cette édition du Tour de France.
Fabio Aru lâché par ses équipiers
Du reste, Romain Bardet et Chris Froome auront eu le mérite de ne pas prendre de risques, mais d'avoir au contraire fait preuve de respect à la course et à leur feuille de route, appliquée à la lettre du début à la fin de ce Tour de France. Et tout le mérite en revient à leurs formations respectives. Car comment ne pas s'interroger sur l'attitude des Movistar et d'un Nairo Quintana, par exemple, qu'on a rarement vu à ce niveau. Sans doute atteindra-t-il son pic de forme dans les semaines à venir, de bon augure pour les Jeux Olympiques, mais le Tour de France restait son objectif majeur. Cela poste question, comme l'attitude des coureurs d'Astana interpelle. Trois jours durant, ils ont roulé à l'avant, consumé chacun de leurs hommes forts, pour finalement faire plier leur propre leader dans l'ascension finale. Tout cela parait aberrant et démontre que le niveau moyen de ce Tour aura facilité la tâche à une formation Sky qui, comme à son habitude, a rempli sa part du contrat, sans coup férir. Les quelques déboires de son leader Christopher Froome dans le Mont Ventoux, puis la vieille entre Albertville et Saint Gervais Mont Blanc, lorsqu'il a chuté en compagnie de Nibali, n'auront pas suffi à dérégler une machine bien huilée, dans le sillage de Geraint Thomas et Wout Poels.
Romain Bardet dauphin de Christopher Froome
Dans la foulée de son brillant succès de la veille, Romain Bardet avait laissé entrevoir une fenêtre de tir afin d'aller chercher un éventuel succès sur le Tour de France. Compte tenu des conditions météorologiques déplorables et des chutes de plusieurs coureurs 24h plus tôt, le Français a finalement joué la carte de la prudence. Bien lui en a pris, il sera sur la deuxième marche du podium dimanche sur les Champs -Elysées. Et il le doit avant tout à son expérience, et une maturité qu'il a acquis ces deux dernières années au sein de la formation AG2R La Mondiale. En l'absence de Thibaut Pinot, le Français a endossé le costume de leader du contingent tricolore avec panache. Deux ans après un certain Jean-Christophe Péraud, AG2R La Mondiale place de nouveau un coureur français sur la deuxième marche du podium du classement général d'un Tour de France, et c'est bien l'information principale de cette journée.
Les classements
TOUR DE FRANCE 2016
20eme étape - Megève-Morzine (146,5km) - Samedi 23 juillet 2016
1- Ion Izagirre (ESP/Movistar) en 4h06'45''
2- Jarlinson Pantano (COL/IAM Cycling) à 19''
3-Vincenzo Nibali (ITA/Astana) à 42''
4- Julian Alaphilippe (FRA/Etixx-Quick Step) à 49''
5- Rui Costa (POR/Lampre-Merida) à 1'43"
6- Roman Kreuziger (RTC/Tinkoff) à 1'44"
7- Wilco Keldermann (PBS/LottoNL-Jumbo à 1'49"
8- Joaquin Rodriguez (ESP/Katusha) à 3'24"
9- Dan Martin (IRL/Etixx-Quick Step) à 4'12"
10- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 4'12''

>>> Le classement complet en cliquant ici

Classement général (après 20 étapes sur 21)
1- Chris Froome (GBR/Sky) en 86h21'40''
2- Romain Bardet (FRA/AG2R-La Mondiale) à 4'05''
3- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 4'21''
4- Adam Yates (GBR/Orica-Bike Exchange) à 4'42''
5- Richie Porte (USA/BMC Racing) à 5'17″
6- Alejandro Valverde (ESP/Movistar) à 6'16''
7- Joaquin Rodriguez (ESP/Katusha) à 6'58"
8- Louis Meintjes (AFS/Lampre-Merida) à 6'58''
9- Daniel Martin (IRL/Etixx-Quick Step) à 7'04''
10- Roman Kreuziger (RTC/Tinkoff) à 7'11''

>>> Le classement complet en cliquant ici
Les Français
Encore une fois aux avants postes ce samedi, Julian Alaphilippe est passé tout proche de la victoire à Morzine. Présent dans l'échappée du jour, le Français a fait la différence dans la descente du col de la Ramaz en compagnie du Colombien Jarlinson Pantano. Malheureusement pour lui ça n'aura pas suffi. S'il a eu le mérite d'attaquer Pantano dans le col de Joux-Plane, le coureur de l'équipe Etixx n'avait pas les jambes pour résister au retour de Nibali et Izzaguire. A noter aussi la performance de Romain Bardet. Le deuxième du général conserve sa place de dauphin de Chris Froome.
La vie des maillots
Maillot jaune : Christopher Froome (GBR/Sky)
Le leader du classement général a passé une étape tranquille au sein du peloton puis du groupe Maillot Jaune. Le coureur de la Sky n'a pas été inquiété et il n'a pris aucun risque dans les descentes alors qu'il avait chuté vendredi. Le Britannique sera en jaune demain sur les Champs Elysées. Il remporte son troisième Tour de France (2013, 2015 et 2016).
Maillot vert : Peter Sagan (SLO/Tinkoff)
Dans une étape destinée aux grimpeurs, Peter Sagan s'est offert le luxe de partir dans l'échappée du jour. Le Slovaque a fait de gros efforts pendant une grande partie de la course où il a roulé pour son coéquipier Roman Kreuziger. Finalement, le Maillot Vert s'est relevé et a fini à son rythme. Sacré meilleur sprinteur du Tour 2016, il va pouvoir célébrer sur les Champs-Elysées.
Maillot à pois : Rafal Majka  (POL/Tinkoff)
Déjà assuré de terminer premier au classement de la montagne, Rafal Majka a fait la course au sein du groupe Maillot Jaune. Il a passé une journée plutôt calme par rapport aux dernières étapes où il était souvent aux avants postes. Le Polonais portera le maillot blanc à pois rouges sur les Champs-Elysées.
Maillot blanc : Adam Yates (GBR/Orica-Bike Exchange)
Le Britannique a eu plus de facilité dans les cols ce samedi. A l'arrivée à Morzine, le coureur de la formation Orica-Bike Exchange conserve son maillot blanc et termine meilleur jeune du Tour 2016. Adam Yates a conservé ses 2'16'' d'avance sur Louis Meintjes au classement du Maillot Blanc.
Le programme du lendemain
21eme et dernière étape : Chantilly - Paris-Champs-Elysées (113km)

 
0 commentaire - Tour 2016 - 20eme étape : L'étape pour Izagirre, le Tour de France pour Froome
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]