Milan-Turin : La victoire pour Uran, devant Yates et Aru

Milan-Turin : La victoire pour Uran, devant Yates et Aru©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 05 octobre 2017 à 16h31

A deux jours du Tour de Lombardie, Rigoberto Uran (Cannondale-Drapac) a montré qu'il était en forme, en remportant la semi-classique Milan-Turin ce jeudi. Le Colombien a devancé Simon Yates (Orica-Scott) et Fabio Aru (Astana), alors que trois Français ont terminé dans le Top 10.

Deuxième du Tour de France 2017, Rigoberto Uran est toujours en forme en cette fin de saison. Le Colombien de 30 ans s'est en effet imposé sur la semi-classique Milan-Turin (186km) traditionnellement préparatrice au Tour de Lombardie, qui se déroulera samedi. Avec des coureurs comme Nairo Quintana, Fabio Aru, Michal Kwiatkowski, Tom Dumoulin, Thibaut Pinot ou encore Julian Alaphilippe au départ, le plateau était assez impressionnant. Et c'est le très complet Rigoberto Uran qui a su triompher.
Alaphilippe a encore tenté le coup
Il s'est d'abord mis à la poursuite de Julian Alaphilippe, parti dans le dernier tour, en compagnie d'un groupe de coureurs dans lequel figuraient Fabio Aru, Gianni Moscon (malgré la polémique qu'il a déclenché en faisant tomber Sébastien Reichembach sur les Trois vallées varésines mardi), Thibaut Pinot ou encore Dan Martin. Le Français a été rattrapé à 7km de la fin, et c'est son compatriote Mikael Chérel qui s'est échappé à son tour, poursuivi par Uran, Gaudu (qui a reçu le feu vert de son leader Thibaut Pinot, pas en grande forme dans le final), Aru et Adam Yates. Finalement, Uran s'est détaché dans la dernière montée pour aller s'imposer devant le Britannique et le champion d'Italie. Joli podium !
Uran : "J'aime courir en Italie. J'aime cette course"
« C'est une très belle victoire pour moi et mon équipe. Toute l'équipe devait travailler pour moi. Je connaissais bien cette montée. J'ai attaqué une première fois et constaté que ma condition était vraiment bonne. J'avais un peu peur de Yates, mais je voulais bien faire aujourd'hui, car je suis en bonne forme. J'aime courir en Italie. J'aime cette course, elle me convient. J'essaye de gagner le Tour de Lombardie depuis plusieurs années maintenant, espérons que ce soit pour cette année. Le plus important pour moi, c'est de profiter chaque jour et de temps en temps de gagner des courses », a réagi Uran à l'arrivée. Il s'agit de sa deuxième victoire de la saison, après celle sur la 9eme étape du Tour de France à Chambéry. En attendant « Il Lombardia » samedi ? Ils sont nombreux à avoir le même rêve.


MILAN-TURIN
Classement final - Jeudi 5 octobre 2017
1- Rigoberto Uran (COL/Cannondale-Drapac) en 4h24'51
2- Adam Yates (GBR/Orica-Soctt) à 10"
3- Fabio Aru (ITA/Astana) à 20"
4- Nairo Quintana (COL/Movistar) à 28"
5- David Gaudu (FRA/FDJ) à 31"
6- Wout Poels (PBS/Sky) à 31"
7- Daniel Martinez Poveda (COL/Wilier Triestina-Selle Italia) à 33"
8- Thibaut Pinot (FRA/FDJ) à 35"
9- Pierre-Roger Latour (FRA/AG2R-La Mondiale) à 43"
10- Peter Stetina (USA/Trek-Segafredo) à 53"
...
 
3 commentaires - Milan-Turin : La victoire pour Uran, devant Yates et Aru
  • Spittonmytv, entièrement d'accord avec votre analyse, à une nuance près
    Je pense que les coureurs français ne font pas le métier comme le faisait Bernard Hinault (Qui avait 5 de ces coureurs dans chaque cuisse)
    Je suis étonné de l'analyse de leur course par ces mêmes coureurs. Analyse simpliste pour ne pas dire primaire
    Le sport cycliste est un sport de 'sensations' entre-autre.
    Les oreillettes ont atténué cela, crée des robots qui par essence n'ont pas d'imagination (voir leur analyse de la course)
    Il est temps de changer cela

  • Peuimporte507
    Je ne disconviens pas qu'il y a du dopage dans le cyclisme, mais ni plus ou moins que dans d'autres sports.
    Pour mémoire ce sont les cyclistes qui sont les plus contrôlés.
    Ce qui m'irrite c'est que certaines personnes s'en prennent essentiellement aux cyclistes.
    Avec toujours les mêmes arguments "ras de plafond"
    Est-ce pour se consoler d'une frustration?
    Laquelle?
    Il est fort possible que la plupart, n'a transpiré ni souffert sur un vélo
    Cordialement

    là nous sommes d'accord autant sur le fond que dans la forme. Je pense qu'aujourd'hui il est de plus en plus difficile de dialoguer , d'argumenter sans se faire invectiver , à croire que les trolls se reproduisent et que les frustrés viennent se soulager.

  • Ah oui, Yates, le Britisch, dopé comme son compère Froome !
    Et en plus sûrement avec un petit moteur dans le cadre !

    Belle remarque empreinte d'une totale sportivité
    Vous entonnez l'antienne tous dopés, tous tricheurs (sauf évidemment nos coureurs. Cela va de soi.)
    Cessez de penser après avoir
    a) fumé la moquette
    b) s'être branché sur un moteur électrique dans ce qui vous fait office de cerveau
    S'il vous plait, retirez cet entonnoir que vous portez en guise de chapeau
    Vos idées???? n'en seront que plus claires
    Cordialement

    vraivelo
    Il faut quand même admettre que l'on puisse suspecter la probité des sportifs et pas seulement des cyclistes. A ce sujet documentez-vous sur ce qui arriva à Gilles Delion et Christophe Basson. Sans doute tous les cyclistes pro ne sont pas concernés, mais sans doute aussi une forte majorité l'est, que ce soit de leur propre volonté, ou de l'obligations que leurs font leurs équipes et sponsors. Tous les sports sont vérolés, cela tient des sponsors, des organismes officiels véreux, du frics et de la recherche du retour sur investissements des sponsors et annonceurs.
    Cordialement itou

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]