Dopage : Péraud évoque le dopage et le spectacle dans les courses cyclistes

Dopage : Péraud évoque le dopage et le spectacle dans les courses cyclistes©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 12h18

Dans une interview au Parisien, le néo-retraité Jean-Christophe Péraud est revenu sur sa volonté de voir un cyclisme propre et plus spectaculaire.

Retraité depuis un mois et sa treizième place sur la Vuelta, Jean-Christophe Péraud prépare tranquillement sa reconversion, qui pourrait se faire chez B'twin, l'équipe AGR2 La Mondiale et/ou Areva. En attendant, le deuxième du Tour de France 2014 a donné une interview au Parisien ce jeudi, où il revient notamment sur les conditions de son arrivée dans le monde du cyclisme sur route, après avoir débuté en VTT. « Je voulais savoir si, sportivement, on pouvait réussir dans cette discipline sans tricher. Je voulais savoir à quel niveau je me situais par rapport au peloton, situer le vététiste par rapport au routier ». Mais aussi se situer dans un peloton parfois gangrené par le dopage. « Deux ou trois fois par an, des trucs me choquaient. Là, on se dit qu'on a déjà perdu. Au début de ma carrière, ça me faisait beaucoup gamberger mais ça n'était plus le cas sur la fin. J'ai vingt ans de vélo, un très bon niveau, je suis pratiquement arrivé au sommet. J'ai battu des mecs qui trichaient, donc ça m'a un peu moins touché. (...) Je suis à fond pour la lutte contre le dopage, mais je préfère voir des tricheurs courir plutôt que de voir des innocents accusés. »
Péraud : « Je tenterais des équipes à 5 ou 6 coureurs »
Sur la route, Jean-Christophe Péraud regrette le déroulement des courses d'aujourd'hui, où les échappés ont souvent du mal à aller au bout et où le nombre de coureurs par équipe est trop élevé. « Ce sport a besoin de se réformer. Il a perdu sa folie, ses chevauchées lointaines au profit de la baston de la dernière ascension. La manière de courir est trop stéréotypée. Sur un grand Tour, des échappées vont au bout parce que les coureurs sont à une heure, mais sur les courses d'une semaine elles sont vouées à l'échec. Il faut redonner de l'imprévisibilité à ce sport. Je ne dis pas la messe, mais je tenterais des équipes à 5 ou 6 coureurs. On l'a vu à Rio. On s'imaginait un grimpeur l'emporter et c'est finalement Greg Van Avermaet qui a anticipé et gagné. En plus, c'est compatible avec des calendriers où les courses se multiplient. » L'UCI entendra-t-elle le message ?

 
5 commentaires - Dopage : Péraud évoque le dopage et le spectacle dans les courses cyclistes
  • A quand des contrôles renforcés dans le football et là on va être surpris. Ces gars qui courent comme des lapins pendant 90 min voire plus et qui ne sont même pas fatigué. Arrêter de taper sur le cyclisme c'est le sport le plus contrôler.

  • hélas ca ne changera rien!!!le vélo est devenu comme les autres sports(foot par ex:)..ou le fric domine

  • Concernant les courses je suis d'accord avec JCP il faut davantage de spectacle et non se contenter des derniers kilomètres, plat ou montagne. Quant au dopage, il ne tenait pas un tel langage quand il courait me semble t'il, mis à part ça j'aimais bien ce coureur qui ne trichait pas toujours me semble t'il.

  • Tout à fait d'accord avec l'analyse de Christophe Perraud, ainsi qu'avec ses propositions de limiter les effectifs à seulement 6 ou 7 coureurs par équipe.
    J'aurais aimé qu'il propose également la suppression des oreillettes, lesquelles ont pour effet de '' stériliser '' les courses.

  • les 2 vont de paire l'un et l'autre sont gangrenés par le dopage et la drogue il règne une telle hypocrisie dans le milieu cycliste ,tout le monde sait mais personne ne dit rien , il y a trop d'argent sur la table pour que les organisateurs frappent pendant la course ,dommage car c'est un beau moment pour la France que ce tour
    je souhaite que Péraud soit plus précis et qu'il balance car des vies sont en jeu

    que dans le cyclisme ?

    Il ne faut pas oublier que le cyclisme est le sport ou il y'a le plus de contrôle, que ce soit en compétition ou chez soi. il est évident que l'on recense des cas.Il y'a toujours des brebis galeuses dans tous les sports. On ne trouve pas si on ne contrôle pas. Que dire du tennis, de l'athlé, la natation, les sports de combat, etc.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]