Dopage mécanique - La version du coureur !

Dopage mécanique - La version du coureur !©Media365
A lire aussi

Alicia Foricher, publié le mercredi 04 octobre 2017 à 14h38

Pourquoi avoir triché ? Cyril Fontayne, 43 ans, coureur amateur du SA Mussidan ne l'explique pas vraiment. Interpellé par les gendarmes dimanche après-midi à la suite de sa course, le père de famille a tout de suite reconnu son tort, un petit moteur était caché dans le cadre de son vélo.

C'est le premier cas de dopage mécanique révélé en France. Depuis quelques semaines, Cyril Fontayne s'était fait remarqué par ses soudaines bonnes performances. Un changement qui avait mis la puce à l'oreille de Christophe Basson, conseiller interrégional antidopage en Nouvelle-Aquitaine. « Il s'agit d'un mec simple, pas du tout d'un escroc. Il est différent des divers loustics que je peux connaître dans le cyclisme... Mais il a acheté ce moteur, l'a monté et l'a utilisé. Sur Internet, ce moteur est à 2 700 euros, ça n'est pas très compliqué, en fait.»

Cyril Fontayne a été interrogé par les gendarmes dimanche, pour déterminer la somme des primes qu'il aurait remporté depuis la mise en place du moteur, en août dernier. En tout, 500 euros ont été récolté, maigre butin. Le principal intéressé assure qu'il n'a pas triché pour l'argent, comme il l'explique à France Bleu Périgord. «J'ai eu une hernie discale (en mars), j'ai été trois mois sans vélo. J'ai essayé de reprendre la compétition mais en fin de course, j'avais du mal. Une sciatique me venait dans la jambe droite. J'ai fait ça afin d'avoir une aide. Ce n'est pas pour gagner les courses ou me faire de l'argent, c'était juste histoire de retrouver des sensations.»

Pour avoir triché, l'homme risque une suspension de plusieurs années et encourt également des poursuites sur le plan pénal, pour délit de fraude sportive. « J'avais un moteur dans le cadre et une batterie dans un bidon. Ce n'est pas une mobylette, c'est-à-dire que vous avez une autonomie d'une heure donc vu qu'une course dure deux heures vous n'avez pas le moteur en permanence. Vous le mettez quand vous avez besoin et des fois vous finissez les courses sans assistance. Ça vous aide à pédaler donc vous récupérez. Moi je suis quelqu'un de franc, on ne peut pas dire honnête parce que j'ai triché, mais si je voulais pas être emmené par les gendarmes il ne fallait pas que je joue à ce jeu» conclut l'homme au micro d'RTL.

 
9 commentaires - Dopage mécanique - La version du coureur !
  • il a pas du gagner grand chose vule nombre de course ffc en ufolep y apas un rond a gagner douze partants trente officiel et la tele le premier apas ete controle meme chimiquement il a prouve on pouvais le faire il merite une prime il a dis que autres le faissai on peu lui dire merci argent a rien a voir il gagne rien ces courses amateurs interesse plus personne aujourdhui ces pas il y a 50 ans il y avais une course par village et la moitie du peloton etait gragener par le dopage chimique

  • Etonnants les propos de spitton...... ! Un cas qui devrait ravir des psychiatres !

    je suis d'accord avec vous ,il devrait se faire un lavage de cerveau ?les psy vont avoir du travail pour le soigner !!!!

    spytton,ce n'est pas le vélo qu'il faut changer c'est son cerveau , les psy vont passer beaucoup de temps car la greffe ne va pas prendre ,il doit être pourri du corps

  • spytton ne bouger pas je tire la chasse

  • Si cela n'est pas de la mauvaise foi je n'y comprends plus rien . Si c'était uniquement pour retrouver des sensations il ne fallait pas participer aux courses et gagner de l'argent si peu que ce fut .

  • Pauvre type minable et tricheur. Son excuse est complètement bidon. Au lieu de laisser tomber la saison pour se remettre doucement à l'entrainement,; Il achète un moteur électrique pour reprendre les courses. Résultat , il a tout perdu car je pense qu'il sera suspendu pour un bon moment .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]