Cofidis : Bouhanni rétro-pédale

Cofidis : Bouhanni rétro-pédale©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le samedi 07 octobre 2017 à 10h54

Vendredi soir, un peu plus de 24h après le sprint final houleux de Paris-Bourges où il a accusé Rudy Barbier (AG2R-La Mondiale), le vainqueur, d'être un "danger public" car il l'avait percuté volontairement à 300m de la ligne d'arrivée, Nacer Bouhanni s'est excusé pour ses propos, via Twitter. 

« J'ai réagi de façon émotive à l'arrivée de Paris-Bourges. Je venais d'avoir très peur. Le sprint de Rudy Barbier a été complètement irrégulier et surtout très dangereux. J'ai évité de peu une grosse chute qui aurait pu mettre en danger beaucoup de coureurs. Je m'excuse auprès des personnes qui ont assisté à cette scène pour la teneur de mes propos mais j'étais excédé. Tout le travail de l'équipe a été balayé par le comportement de Rudy Barbier et une victoire perdue. » Les deux coureurs avaient en effet failli en venir aux mains une fois la ligne d'arrivée franchie.
Bouhanni ne voyait pas l'intérêt de s'excuser
Quelques heures plus tôt, le Vosgien avait tenu un discours totalement différent auprès de Cyclism'Actu, expliquant que "franchement, je n'ai pas à m'excuser de ce que j'ai dit et de ce que j'ai fait à l'arrivée de ce Paris-Bourges. De toute ma vie de sprinteur, je n'avais jamais vu ça, je vous assure. C'est un danger public ce Rudy Barbier. (...) Voilà encore une histoire qui me retombe une fois de plus dessus alors que j'ai été privé de la victoire sur ce Paris-Bourges, que j'ai failli chuter gravement et qu'au final tout le travail de la journée effectué par la Cofidis sur ce Paris-Bourges a été foutu en l'air. Y a de quoi être énervé, je vous le dis !"
 
11 commentaires - Cofidis : Bouhanni rétro-pédale
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]