Arnaud Démare : « Maintenant, la réussite arrive »

Arnaud Démare : « Maintenant, la réussite arrive »©Media365
A lire aussi

, publié le mardi 08 mars 2016 à 09h30

Vainqueur au sprint de la première étape de Paris-Nice après une saison 2015 assez délicate, Arnaud Démare (FDJ) ne cachait pas sa joie à l'arrivée.

Arnaud Démare, comment avez-vous vécu cette étape, avec la neige et les chemins calcaires notamment ?C'était un vrai Paris-Nice, avec des giboulées de mars, et même de la neige. C'était vraiment un début de course compliqué, il faisait vraiment froid, c'était la chasse aux sacs de pluie dans les voitures pour se couvrir et ne pas de faire piéger par le froid. Ça, c'était la première mission de la journée. Ensuite, il y a eu le vent de travers, où il fallait faire attention de ne pas se faire piéger. J'ai été présent, et sur les petits chemins, même si ça ne ressemble pas à des pavés, il fallait être placé, agile. C'est le genre d'épreuve que j'aime.

Racontez-nous votre sprint victorieux.J'aurais voulu être mieux placé. Je savais qu'il y avait un bon petit vent et qu'on était tous aussi fatigués. Je me sentais bien, j'avais de bonnes jambes, et j'ai senti l'ouverture à 300m, même si ça faisait un peu loin. Pour jouer la gagne, il fallait que je parte de loin, car je n'étais pas forcément placé là où j'aurais voulu être. J'ai remonté petit à petit, et j'avais vraiment la force qu'il fallait pour aller m'imposer.

Après vos difficultés de la saison dernière, c'est un vrai soulagement ?L'année dernière, j'ai eu de la malchance, j'ai manqué de réussite, les jambes ne répondaient pas forcément au moment où je le voulais. Je montre que j'ai progressé encore. Je suis content, je m'attendais à ce genre de victoire parce que j'ai vraiment bien bossé. Il fallait que ça me sourie, c'est fait.

Avez-vous changé quelque chose à l'intersaison ?Je m'investis énormément dans ce que j'aime, dans le vélo. Je donne toujours à 100% voire 200%. L'an dernier, ça ne m'avait pas souri. C'était vraiment une claque, car on se donne beaucoup, on fait énormément de stages perso, et quand ce n'est pas récompensé, c'est toujours difficile. J'ai continué de donner de ma personne pour le sport, le cyclisme, tout en croyant fort à ce genre de victoires. Je n'ai rien changé, j'ai juste continué à être travailleur. Maintenant, la réussite arrive. Demain (mardi on remet ça (sourires), avec la confiance à 100%, les équipiers à 100%. C'est top !

Propos recueillis par notre envoyé spécial sur Paris-Nice, Nicolas BERTE

 
0 commentaire - Arnaud Démare : « Maintenant, la réussite arrive »
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]