2eme étape : Bouhanni déclassé, la victoire pour Matthews

2eme étape : Bouhanni déclassé, la victoire pour Matthews©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

, publié le mardi 08 mars 2016 à 17h13

Au terme des 213,5km de la deuxième étape, Nacer Bouhanni a devancé Michael Matthews au terme d'un sprint très tendu. Les deux coureurs sont allés au contact et les commissaires ont déclassé le Français, offrant la victoire d'étape au porteur du maillot jaune.

Il y avait de la tension sur la ligne ! Sans surprise, la deuxième étape de Paris-Nice, disputée ce mardi sur 213,5km entre Contres et Commentry, s'est jouée au sprint. Si le peloton n'a pas eu cette opportunité lors de la première étape lundi, les trains des différents spécialistes de l'exercice ont rivalisé dans le final sinueux de cette étape. A la flamme rouge, la formation Orica-Green Edge était la mieux placée pour Michael Matthews mais l'équipe Katusha a aussi voulu jouer des coudes. Mais, si la formation Trek-Segafredo a lancé les hostilités par Edward Theuns, c'est bien la Cofidis qui a tiré les marrons du feu. Bien lancé, Nacer Bouhanni a tenté de passer en force face à Michael Matthews et est allé au contact avec le porteur du maillot jaune, qui a vu ses roues toucher les barrières sur le bord de la route. Si Nacer Bouhanni a bien passé la ligne en vainqueur, le jury des commissaires a rapidement pris la décision de déclasser le sprinteur français à la troisième place de l'étape. Après le prologue dimanche à Conflans-Saint-Honorine, l'Australien signe un deuxième succès d'étape et conforte son maillot de leader.


Avant cette explication plus que houleuse, l'étape a été marquée par une échappée à quatre, Tsgabu Grmay (Lampre-Merida), Matthias Brändle (IAM Cycling), Anthony Delaplace (Fortuneo-Vital Concept) et Evaldas Siskevicius (Delko Marseille). Ces quatre fuyards sont partis dès le premier kilomètre de cette étape et ont compté jusqu'à dix minutes d'avance sur le peloton mais, les kilomètres aidant et sous l'impulsion des équipes de sprinteurs et de la formation Tinkoff d'Alberto Contador, l'écart s'est progressivement réduit. Si Grmay a abandonné à 27km de l'arrivée, le peloton a mis un terme à l'échappée à douze kilomètres de la ligne d'arrivée. Un final marqué par la chute du coureur de la formation Fortuneo-Vital Concept Pierre-Luc Périchon, qui a heurté un spectateur sur le bord de la route. Dès lors, l'explication au sprint dans les rues de Commentry était inévitable entre les cadors de l'exercice.

CYCLISME / PARIS-NICEClassement provisoire de la 2eme étape - Contres-Commentry (213,5km) - Mardi 8 mars 20161- Michael Matthews (AUS/Orica-GreenEdge) en 5h04'26''2- Niccolo Bonifazio (ITA/Trek-Segafredo) mt3-Nacer Bouhanni (FRA/Cofidis) mt*4- Alexander Kristoff (NOR/Katusha) à 1''5-Arnaud Démare (FRA/FDJ) à 1''6- Ben Swift (GBR/Sky) à 1''7- Andre Greipel (ALL/Lotto-Soudal) à 1''8- Wouter Wippert (PBS/Cannondale) à 1''9-Adrien Petit (FRA/Direct Energie) à 1''10- Jan Van Genechten (BEL/IAM Cycling) à 1''...

* Initialement vainqueur de l'étape, Nacer Bouhanni a été déclassé par les commissaires pour avoir bousculé Michael Matthews durant le sprint.

 
4 commentaires - 2eme étape : Bouhanni déclassé, la victoire pour Matthews
  • Bouhani tasse un peu ,c'est vrai . Mais ,il était devant et allait le plus vite . Une faute bête sanctionnée logiquement.

  • Le déclassement est logique mais je me souviens avoir vu Cavendish faire bien pire sans la moindre sanction (sur le tour de France). Il est vrai que l'on ne prête qu'aux riches et un Cavendish quittant le tour avant la fin de la première semaine de course c'est fâcheux pour l'audimat et les sponsors....

  • Dégouté, décidément ce sport ne convaint plus personne, tous pourris ces commissaires, à la vitesse où celà se produit c'est les coureurs qui devraient s'expliquer et pas ces "loqueteux" qui sont jamais montés sur un vélo, bravo Nacer

    c'est pas la première fois non plus qu'il est limite Bouhanni, (Giro par exemple) considéré par ses pairs comme l'un des plus dangereux sprinteurs du peloton. Et, le règlement est fait pour être appliqué et là, on peut pas nier qu'il fait la faute, Cela aurait été dans l'autre sens vous auriez crié au scandale.

    David1373
    exact, il faut être impartial et ne pas laisser place à un chauvinisme déplacé !

  • Il mérite être déclassé! Il est parti de la droite pour aller complètement sur la gauche et bloqué le maillot jaune de passer en le serrent contre les barrières au risque de le faire chuter

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]