Tout n'est pas fixé pour Yoka

Tout n'est pas fixé pour Yoka©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le jeudi 15 décembre 2016 à 17h45

Voulant devenir professionnel, Tony Yoka est à la recherche d'un promoteur et d'un diffuseur mais n'a pas encore rien réglé.

Alors qu'Estelle Mossely a décidé de prendre une année sabbatique avant de se tourner vers les Jeux de Tokyo en 2020, Tony Yoka ne sait pas encore de quoi son avenir à court terme sera fait. Le champion olympique des super-lourds à Rio en août dernier a émis le souhait de passer professionnel mais de ne pas le faire n'importe comment. S'il assure dans un entretien au Figaro que « le dénouement est proche avant d'officialiser avec qui je vais signer », rien n'est encore bouclé concernant l'identité de son futur promoteur mais également quel retentissement médiatique ses combats pourront avoir, aucun accord avec un diffuseur ayant été trouvé.
Yoka n'ira pas dans l'écurie Klitschko
La seule certitude concernant le futur promoteur de Tony Yoka, c'est que ce ne sera pas Wladimir Klitschko, qu'il a pu rencontrer récemment à Las Vegas, parmi d'autres potentiels partenaires. « J'ai discuté avec tout le monde. Je suis allé à Las Vegas, j'ai rencontré aussi Klitschko et les promoteurs français, assure Tony Yoka dans un entretien accordé au Figaro. Aujourd'hui j'ai fait le tour, je me suis assis à table avec toutes les personnes concernées et on va dire qu'il en reste dans la course, deux Américains. Ce qui veut dire que ce ne sera pas Klitschko. » Dans l'ensemble de ces discussions, Tony Yoka a mis un seul impératif à l'ensemble des promoteurs intéressés : combattre en France. « A la différence de boxeurs qui signent avec des promoteurs américains et qui traversent l'Atlantique, moi, je vais boxer en France. C'est la première chose que j'ai demandé, avant même le premier rendez-vous, assure le champion olympique. Je ressens ce besoin de boxer devant mon public. J'ai envie de redorer le blason de la boxe en France car celui-ci dort depuis un peu trop longtemps. Je sais que moi et toute l'équipe olympique, nous avons les moyens de réaliser quelque chose de bien. » Des négociations qui prennent du temps, mais pour ce qui est de l'entraîneur, tout est réglé puisque Tony Yoka va collaborer avec Virgil Hunter à San Francisco.

 
3 commentaires - Tout n'est pas fixé pour Yoka
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]