Orléans est dépucelé

Première victoire de la saison pour Orléans et Marc-Antoine Pellin.

Première victoire de la saison pour Orléans et Marc-Antoine Pellin.

Battu lors des trois premières levées de Pro A, Orléans a rectifié le tir en s'imposant face à Roanne (87-81), samedi soir, lors de la 4e journée. Dans le haut du classement, Gravelines-Dunkerque et Strasbourg se sont bien replacés après leurs succès respectifs sur Poitiers (75-92) et le Havre (63-59).

Orléans a mis un couvercle sur la crise qui couvait après trois défaites en autant de rencontre. L'entraîneur orléanais Philippe Hervé avait vu "une envie" la semaine dernière après la défaite contre Le Mans (64-71). Nul doute que le technicien est définitivement rassuré après le succès renversant des siens contre Roanne, ce samedi soir, 87-81. Mais Orléans revient de très loin.

Et pour cause. A la pause, les hommes de Philippe Hervé reviennent au vestiaire la tête basse, menés 47-33, la faute à un taux de réussite au shoot en berne (à peine plus de 40%). 47 points encaissés après deux quart-temps, un score qui n'est pas sans rappeler celui observé la semaine dernière la mi-temps du match au Mans (47-30 à la pause, 71-64 score final). Samedi dernier, les Orléanais avaient fait preuve d'un sursaut d'orgueil après la pause. Ce samedi soir, rebelote en fin de troisième quart-temps. Un moment mené de 22 points (42-64), Orléans se met à y croire à la faveur d'une efficacité retrouvée. L'écart tombe même à 11 points à la fin du troisième quart-temps grâce à un dunk rageur de Greene Brian. Porté par le public du Palais des Sports, Orléans se prend à croire à un improbable scénario. Trois paniers à 3 points de Ryan, Caleb et Jahmar en moins de deux minute rendent Roanne prenable, à seulement 6 points à six minutes du buzz final. A la faveur d'un dernier quart-temps de feu (28-11), les vice-champions de France 2009 repassent devant au tableau d'affichage.

Reste à présent à savoir si ce succès 87-81, auquel la recrue américaine Caleb Green (29 points et 4 rebonds) a largement contribué, peut faire office d'acte fondateur. Un premier indice pourrait être donné le week-end prochain puisque le club d'Orléans se déplacera au Colisée pour y défier les champions de France de Chalon-sur-Saône.

Les Chalonnais, qui joueront lundi à Dijon, reculent provisoirement au cinquième rang après les victoires à l'extérieur de Strasbourg et de Gravelines. Les Nordistes n'ont pas fait dans la dentelle sur le parquet de Poitiers, logiquement et largement dominé 92-75. Les 25 points de la recrue estivale Dwight Buycks et le bon match de Ludovic Vaty dans la raquette (12 pts et 11 rebonds) ont pesé lourd. Strasbourg a davantage peiné en déplacement au Havre et l'emporte finalement de justesse (63-59) dans une rencontre marquée par un manque de réussite au shoot général. Plus tôt dans l'après-midi, le promu Boulazac avait compliqué la situation des Nancéiens, battus pour la troisième fois cette saison, 87-79, en partie grâce à la prestation d'Amadi McKenzie (22 pts, à 10 sur 14 aux lancers francs).

en images
Le doublé des Huskies Souvenir ! Heureux Ribéry ! Surprise Surprise Au forceps