SOS, leaders en détresse

Vasco Evtimov et le CSP ont piégé le BCM. (Maxppp)

Vasco Evtimov et le CSP ont piégé le BCM. (Maxppp)

Il n'y a (déjà) plus d'équipes invaincues en Pro A. Gravelines-Dunkerque, Villeurbanne et Le Havre, les trois leaders après deux journées, ont tous les trois trébuché respectivement contre Limoges (55-67), Nanterre (77-90) et Cholet (62-71), samedi soir. Dans le même temps, le promu Boulazac a signé sa première victoire aux dépens de Poitiers (73-67).

En Pro A, tout le monde peut battre tout le monde. Si les entraîneurs répètent cette phrase presque chaque semaine, c’est qu’il y a une bonne raison. Après seulement trois journées, il n’y a déjà plus aucune équipe invaincue en tête du classement. Les trois clubs qui avaient jusque-là réalisé un sans-faute ont tous perdu, samedi soir, et ce serait mentir de dire que c’était attendu, surtout pour Gravelines-Dunkerque et l’Asvel.

Concernant Le Havre, et même si le STB a surpris son monde en ce début de saison, son faux pas dans la salle de Cholet était assez prévisible (62-71). Les Normands sont longtemps restés au contact du CB, porté par un bon Terrell Everett (19 points, 4 rebonds), avant de craquer dans le dernier quart-temps, malgré les 17 points, 5 rebonds et 7 passes de Bernard King, bien épaulé par Vlad Moldoveanu (14 points, 10 rebonds).

Le BCM et l’Asvel étaient, eux, favoris avant d’affronter respectivement Limoges etNanterre. Mais les Maritimes, portés par un Juby Johnson inspiré (15 points, 4 rebonds, 4 passes), n’ont jamais été en mesure de contrarier le CSP (55-67), qui a fait l’écart dans un deuxième quart-temps à sens unique (20-3). Avec 14 points et 5 rebonds au compteur, Brad Wanamaker a été le grand artisan du succès des Limougeauds, qui seront à prendre au sérieux.

Orléans, c’est zéro !

Les Villeurbannais aussi pensaient faire mieux sur le parquet de la JSF (77-90). Mais ils ont couru après le score tout au long de la rencontre, les 18 points et 5 rebonds d’Edwin Jackson n’y changeant rien. La faute à un David Lighty en réussite (23 points à 10/15 aux tirs, 3 passes) et à un Chris Oliver surpuissant (22 points à 8/10, 4 rebonds) côté francilien. Résultat: huit équipes se partagent pour l’instant la tête du classement.

Le Mans est monté dans le bon wagon en enfonçant Orléans (71-64), l’OLB étant désormais le seul club à avoir perdu ses trois rencontres puisque Boulazac a signé son premier succès aux dépens de Poitiers (73-67), Osiris Eldridge ayant brillé avec 27 points. Jahmar Young (18 points) et les siens ont du souci à se faire, même si perdre à Antarès n’a rien d’infamant. D’autant que le collectif du MSB était bien en place, dans le sillage de Joao Paulo Batista (12 points, 4 rebonds).