Paris emporte Le Mans

Jawad Williams a marqué 15 points dont le panier de la victoire pour Paris-Levallois. (Maxppp)

Jawad Williams a marqué 15 points dont le panier de la victoire pour Paris-Levallois. (Maxppp)

Le Paris-Levallois a arraché la victoire contre Le Mans (88-87) sur un panier de Jawad Williams samedi soir à Marcel-Cerdan dans le cadre de la deuxième journée du championnat de France de Pro A. Avec 24 points au compteur, Antoine Diot a fait très mal à son ancien club (de 2007 à 2012). Au classement, le PL est troisième derrière un duo composé du Havre et de Gravelines-Dunkerque, le MSB cinquième. Tous les résultats de la soirée.          

Antoine Diot ne leur a pas fait de cadeaux. Le joueur du Paris-Levallois a grandement participé à la victoire de sa nouvelle équipe face à ses anciens coéquipiers du Mans qu’il a quittés l’été dernier après cinq années passées dans la Sarthe. Comme face à Orléans le week-end dernier, le meneur international a signé une grosse performance samedi soir pour permettre au PL de s’adjuger l’affiche de cette 2e journée de Pro A. Ses 24 points, avec une évaluation de 27, sont pour beaucoup dans le succès parisien, obtenu dans les ultimes secondes (88-87) à l’issue d’un match animé et serré d’un bout à l’autre.

S’il a éclaboussé la rencontre de toute sa classe, mais il ne fut pas le seul – Sean May y allant de 24 points et 8 rebonds –, Diot n’a pas été le héros du soir. Jawad Williams, un ancien de la maison, s’en est chargé quand il a inscrit le panier de la victoire dans les ultimes secondes alors que les hommes de Christophe Denis comptaient une longueur de retard. Les Manceaux pourront longtemps regretter la gestion de la dernière minute, disputée sans Pape Sy (19 points), pourtant efficace dans le quatrième quart-temps mais touché à un genou en fin de match et contraint de quitter le parquet. Avec deux victoires, le PL siège en tête du Championnat de France, accompagné de Lyon-Villeurbanne mais aussi de Gravelines et du Havre, tous deux victorieux ce soir.

Les Gravelinois, malgré une petite alerte dans le deuxième quart-temps, ont tranquillement disposé de Dijon en Bourgogne (72-54). Yannick Bokolo et Cyril Akpomeah (14 points) étant les fers de lance de la formation nordiste. Au Havre, les Normands n’ont guère plus été inquiétés par Nanterre (90-79), derrière les 24 points de l’inusable Bernard King. Après avoir bien négociés deux premiers adversaires abordables, avec Boulazac la semaine dernière, les Havrais passeront un premier vrai test à Cholet lors de la prochaine levée. Enfin, dans un duel d’équipes battues en ouverture, Nancy a disposé de Roanne à l’issue d’un match placé sous le signe de la défense (58-45). A ce petit jeu John Linehan (10 points), le meneur américain du Sluc, a encore fait des merveilles. Pour la Chorale, en panne d’adresse (34.9%), la réception de Paris-Levallois vendredi prochain se fera sous pression.