Chalon à la détente

Les intérieurs rhodaniens ont dominé leurs adversaires.

Les intérieurs rhodaniens ont dominé leurs adversaires.

Premier match de Pro A et première surprise à Chalon où le champion sortant s'est incliné face à l'Asvel (71-72), vendredi, en ouverture de la saison. Le collectif rhodanien, avec cinq joueurs à plus de 10 points, a eu raison des éclairs de Blake Schilb (16 points, 6 rebonds, 5 passes).

Les pieds dans le tapis. Champion de France l’an passé, Chalon-sur-Saône a manqué son entrée dans cette cuvée 2012/2013 de la Pro A. Favoris à leurs propres successions mais encore en manque de repères, les Bourguignons ont en effet chuté à domicile, face à une Asvel opportuniste (71-72). "Ce n’est pas vraiment un concurrent pour nous", soulignait d’ailleurs Pierre Vincent, modeste, sur Sport+, avant de démarrer la rencontre. Mais ses joueurs, qui ont connu une préparation perturbée par les blessures, ont finalement répondu présent, avec une belle partition collective.
 
 "Il faut saluer le travail de l’équipe, c’est vraiment la victoire d’un collectif", lâche d’ailleurs Amary Sy, au coup de sifflet final. Décisif par sa défense sur Blake Shlib durant la rencontre, "l’Amiral" s’est également fait remarquer en inscrivant le panier de la gagne à trois points, dans la dernière minute (69-72, 40e). "Je pense que c’était 50/50 de les jouer comme ça lors du premier match. On sait qu’ils ne sont pas encore en place, et on a la chance de repartir avec la victoire", sourit le Villeurbannais, de retour au bercail.

Williams encore rouillé

De son côté, Chalon va devoir continuer de travailler, avant notamment d’aborder l’Euroligue. Si le départ est bon, grâce notamment à Ilian Evtimov (30-18, 13e), la machine s’est bien vite rouillée, notamment en attaque. Et c’est à l’intérieur que le bas a blessé. Pour son premier match, Shelden Williams (4 pointsd, 6 rebonds)  a en effet eu du mal à tirer son épingle du jeu au milieu des 12 points et 14 rebonds d’Uche Nsonwu, et des 10 points et 7 rebonds de Georgi Joseph. "Il est encore hors de forme, il ne faut pas en attendre des miracles, le défend son coach, Greg Beugnot. Mais c’est quelqu’un de très intelligent, avec une bonne analyse."

De son côté, MVP la saison passée, Blake Shilb a tenté de se réveiller en fin de rencontre, alors que l’Asvel commençait à creuser l’écart (57-63, 36e). Auteur au final de 16 points, 6 rebonds et 5 passes, l’Américain n’a cependant jamais reçu l’ultime ballon sur la dernière possession chalonnaise, mal gérée par Nicolas Lang. Drafté par les Spurs, Marcus Denmon a lui laissé entrevoir quelques promesses (9 points), avant de rester cloué sur le banc, sans doute blessé. Au final, la défaite n’a rien de catastrophique, et Greg Beugnot sait qu’il lui reste encore quelques semaines les mains dans le cambouis…