Chalon se fait respecter

Blake Schilb et l'Elan ont stoppé le Sluc. (Maxppp)

Blake Schilb et l'Elan ont stoppé le Sluc. (Maxppp)

Le champion de France en titre, c'est Chalon-sur-Saône ! L’Élan l'a prouvé à son prédécesseur, Nancy, battu 76-61 ce lundi soir au Colisée en clôture de la troisième journée de Pro A. Après une première période serrée (34–36 en faveur du SLUC), Blake Schilb a réveillé les siens dans le troisième quart-temps. Jeudi, c'est le Maccabi Tel Aviv qui se présentera en Bourgogne. Une toute autre paire de manches...                

Blake Schilb est de retour. Très frustré depuis le début d’exercice, le MVP étranger de la saison dernière a retrouvé son sourire et toute son adresse pour permettre à Chalon-sur-Saône de dominer Nancy (76-61), lundi soir au Colisée, en clôture de la troisième journée de Pro A. C’est son soudain réveil dans le troisième quart-temps qui a effectivement permis à l’Elan de faire la différence dans un match entre les deux derniers champions de France qui, jusque-là, était plutôt accroché.

Auteur de 14 de ses 21 points, auxquels il faut ajouter 6 rebonds et 6 passes décisives, dans cette période à sens unique, l’ailier américain a écœuré le Sluc, notamment avec deux tirs primés consécutifs qui ont donné à Chalon un peu d’air (59-51, 29e). "Je me sens bien mais j’aurais pu mettre plus de paniers, a-t-il déclaré sur Sport+ après le match. On était un peu en-dedans en première mi-temps et il fallait qu’on retrouve du plaisir pour pouvoir jouer sans pression."

Nancy orphelin de Shuler

Dans son sillage, les joueurs de Gregor Beugnot ont signé un 25-5 à cheval sur les deux derniers quart-temps, suffisant pour décourager des Nancéiens toujours privés de leur meilleur marqueur, Jamal Shuler. "C’est compliqué sans lui mais ça fait maintenant trois matches (qu’il est blessé), a commenté Souleyman Diabaté (18 points, 6 passes). On a réussi à gagner contre Roanne donc ce n’est pas une excuse. Il faut qu’on arrive à s’ajuster."

Malgré cette absence de taille, les hommes de Jean-Luc Monschau ont plutôt bien débuté la rencontre et contrarié des Chalonnais d’abord portés par Brion Rush (12 points, 2 rebonds). C’est surtout dans la constance que les Lorrains ont péché, leurs adversaires trouvant avec Blake Schilb, donc, mais aussi avec Ilian Evtimov (10 points, 3 rebonds) et Steed Tchicamboud (11 points, 5 rebonds, 5 passes) un second souffle qui leur a fait le plus grand bien après la pause.

"On avait envie de gagner, d’oublier ce qu’on avait fait à Berlin (jeudi dernier en Euroligue, ndlr), a expliqué le meneur et capitaine de l’Elan. On fait des progrès. Ce n’est pas encore parfait, mais on s’approche de la perfection. Maintenant, on peut se concentrer sur le Maccabi Tel-Aviv." Un monstre du basket européen que les Bourguignons tenteront d’amadouer devant leur public. Avec un grand Blake Schilb, le rêve est permis.