Limoges coupe l’Élan

 giannakis_lm

Premier trophée pour le Limoges de Giannakis.

Lauréat en 2012 de la Semaine des As, de la Coupe de France et du Championnat, Chalon-sur-Saône ne réalisera pas de quadruplé sur la scène hexagonale cette année. Malgré Blake Schilb, qui a compilé 23 points, 5 rebonds et 7 passes, l’Élan s'est incliné, jeudi soir, au Palais des Congrès de Paris, devant le Limoges de Panagiotis Giannakis (76-78), laissant ainsi les Limougeauds soulever le premier trophée de la saison: le match des champions.              

Antre habituelle des "grandes" comédies musicales françaises ces trente dernières années, le Palais des Congrès de Paris accueillait jeudi soir le match des champions entre Chalon et Limoges pour une grande première. Première comme cette rencontre, qui a donc donné le coup d’envoi de la saison 2012-2013 mais qui ne restera pas forcément gravée dans les mémoires, toute comme cette expérience théâtrale censée aider à la promotion du basket français. Car si Limoges, champion de Pro B, l’a finalement emporté (78-76), l’ambiance au sein de l’amphithéâtre de la Porte Maillot n’était pas franchement au rendez-vous, malgré une fin de match à suspense. Les sièges vides, parmi les 3 723 disponibles, étaient nombreux, et l’ambiance pour le moins feutrée.

On pouvait ainsi entendre distinctement les deux coaches, Grégor Beugnot et le légendaire Panagiotis Giannakis, qui a effectué ses grands débuts officiels en France, s’exprimer, ainsi que les baskets crisser sur le parquet, alors que les temps morts étaient eux agrémentés d’apparitions de danseuses de cabaret, avec en fond sonore la fanfare de Disneyland Paris, qui accueillera la prochaine semaine des As. Une volonté – louable – de souffler le show qui n’a donc pas totalement convaincu, mais qui a au moins le mérite d’exister. "Le contexte et les conditions de jeu étaient, comment dire, un peu particulières, avouera ensuite le président limougeaud Frédéric Forte. Il ne manquait plus qu'Anne Sinclair pour présenter le journal."
 
 Forte: "Encore du travail"
 
Côté sportif, le sort de ce duel entre deux équipes encore loin de leur niveau, avec une formation limougeaude diminuée et toujours en attente d’un pivot de référence que les Chalonnais ont eux trouvé en la personne de Shelden Williams, indisponible en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, ne s’est décidé que dans les tous derniers instants. MVP étranger de la dernière saison de Pro A, Blake Schilb est lui toujours bien là et n’a pas manqué de le faire savoir, inscrivant le premier panier d’une rencontre dont il a terminé le premier quart, largement dominé par les champions de France, avec déjà 10 points au compteur (22-13). Il finira avec 23 points, 5 rebonds et 7 passes décisives, sans réussir à forcer la décision dans le dernier quart temps, notamment à cause d’un Jean-Michel Mipoka intraitable et élu meilleur joueur de la rencontre (17 points et 6 rebonds).
 
Le tir à trois points, avec la planche, de la recrue Angelos Tsamis a ensuite presque fait basculer le match (70-65, 37e), avant que Bradley Wanamaker (23 points), Mipoka et Joseph Gomis n'assurent ce succès, malgré une ultime tentative de Marcus Denmon. "On est extrêmement content de remporter ce titre, le seul qui manquait dans le palmarès du club, se réjouit Forte. On ne va pas se gargariser non plus. A deux semaines du début du championnat les équipes n’étaient pas prêtes et on a vu pas mal d’imprécisions dans le jeu. On a encore du travail."