Les Spurs sont tombés

Les Spurs sont tombés©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 09 décembre 2016 à 07h40

Invaincus depuis le début de la saison, les San Antonio Spurs ont vu leur série prendre fin à Chicago.

Le match de la nuit
Toute série doit, un jour, se terminer. Et c'est exactement ce qui est arrivé la nuit dernière aux San Antonio Spurs sur le parquet des Chicago Bulls. Depuis le début de la saison, c'était invariable, dès lors que les coéquipiers de Tony Parker posaient les pieds sur le parquet de leur adversaire, ils en ressortaient victorieux. Mais, après treize succès de suite loin de leur base, les joueurs de la franchise texane ont chuté face aux Bulls. Grâce notamment aux 20 points de Dwyane Wade et au double-double de Rajon Rondo (12 points, 10 rebonds mais aussi 9 passes), les joueurs de l'Illinois ont toujours été en maîtrise dans ce match. La preuve ? L'écart maximal en faveur des Spurs sur l'ensemble des 48 minutes s'élève à... zéro point ! Les Bulls ont toujours fait la course en tête dans cette rencontre, avec un gros coup d'accélérateur en début de deuxième quart-temps pour dépasser les dix points d'avance. Un écart qui est même monté à 18 longueurs en milieu de troisième quart-temps avant que les Spurs, ne voulant pas perdre la face, n'haussent le ton mais sans jamais avoir été en mesure de revenir pleinement dans la rencontre. Un match où Tony Parker n'a passé que 24 minutes sur le parquet, pour marquer huit petits points. Cette cinquième défaite de la saison ne remet pas en cause la deuxième place de San Antonio dans la Conférence Ouest, mais l'écart se creuse avec les Warriors.
La perf' de la nuit
Si Memphis a signé une cinquième victoire de suite la nuit dernière, les Grizzlies le doivent notamment aux 36 points inscrits par Marc Gasol lors de cette victoire de deux petites longueurs arrachée in extremis face à Portland (88-86) dans un match dont les observateurs ont longtemps cru qu'il ne pouvait pas échapper aux Blazers. Si les Grizzlies ont un temps fait la course en tête en début de premier quart-temps, avec quatre points d'avance au maximum... ce sont bien les joueurs de l'Oregon qui ont dominé la rencontre, comptant jusqu'à 13 points d'avance en milieu de deuxième quart-temps puis dans le quatrième quart-temps. Mais les coéquipiers de CJ McCollum (24 points), se sont montrés trop inconstants et, à chaque fois qu'ils ont eu un écart suffisant pour contrôler la rencontre, ils ont laissé les Grizzlies revenir à hauteur et passer devant. Si en fin de première mi-temps, ils ont su serrer le jeu pour reprendre le large, ça leur a été fatal dans les derniers instants de la rencontre avec deux lancers francs décisifs de Toney Douglas à cinq dixièmes de secondes de la fin du match. Portland enchaîne une deuxième défaite de suite, la douzième en 24 matchs quand Memphis conserve sa cinquième place de la Conférence Ouest.
Le flop de la nuit
Depuis le 20 janvier dernier, soit 23 matchs, les déplacements des Philadelphia 76ers se concluaient toujours de la même manière, avec une défaite. Mais les New Orleans Pelicans ont eu l'honneur de mettre un terme à cette spirale négative la nuit dernière. Dans leur salle, les joueurs de Louisiane se sont inclinés face à ce qui est une des plus mauvaises équipes de la ligue, avec Dallas, par onze points d'écart (88-99). Les coéquipiers d'Anthony Davis (26 points, 11 rebonds) ont pourtant eu un bon moment le contrôle de la rencontre, comptant jusqu'à neuf points d'avance en fin de deuxième quart-temps. Mais, au retour des vestiaires après la mi-temps... plus rien. Les Sixers ont haussé le ton dans la foulée d'Ersan Ilyasova (23 points, 8 rebonds) et ont retourné le sens du match pour passer devant au score en fin de troisième quart-temps avant de voir les Pelicans entrer en déliquescence tout au long des douze dernières minutes pour une défaite, au final, de onze longueurs qui donne un coup de plus à une équipe toujours plus en difficulté avec cette quatrième défaite de suite qui continue de la faire plonger au classement de la Conférence Ouest. A l'Est, Philadelphia reste à la dernière place mais se donne un bol d'air frais bienvenu.
Le Français de la nuit
Malgré un très intéressant Rudy Gobert auteur d'un double-double (20 points, 17 rebonds), le Jazz n'a pas pu empêcher les Golden State Warriors de signer une quatrième victoire de suite pour conforter toujours plus sa première place à l'Ouest et le meilleur bilan de la ligue avec une 20eme victoire en 23 matchs disputés depuis le début de la saison. Mais les joueurs de l'Utah ont fait avec leurs moyens pour résister à Stephen Curry (26 points) et ses coéquipiers. Mais tout cela n'aura pas duré bien longtemps car, à l'issue des douze premières minutes, les Warriors avaient déjà 18 points d'avance, un écart qui leur a permis de gérer le reste de la rencontre sans trop puiser dans leurs réserves. Rudy Gobert a fait ce qu'il a pu mais cela n'a clairement pas suffi pour que le Jazz, septième de la Conférence Ouest, puisse rivaliser avec ce qui se fait de mieux cette saison. Grâce à un bon finish, les joueurs de l'Utah ne s'inclinent que de sept longueurs (99-106) dans un match où Boris Diaw s'est fait discret avec 8 points en 26 minutes.
La décla de la nuit
Si les Washington Wizards ont retrouvé le goût de la victoire la nuit dernière en dominant les Denver Nuggets (92-85), la franchise de DC le doit à Bradley Beal avec ses 26 points mais, dans un match où les joueurs du Colorado ont fait souvent la course en tête, c'est la défense des Wizards qui a fait la différence aux yeux du meilleur marqueur du match. « Le plus important pour nous a été notre défense, a assuré Bradley Beal au Washington Post après la rencontre. Je pense que nous avons fait du bon travail pour obtenir des stops et les maintenir à quelques points derrière nous. C'est notre défense qui nous a fait gagner le match. » Denver, de son côté, signe une deuxième défaite de suite qui maintient l'équipe installée dans la deuxième moitié du classement à l'Ouest.
Le Top 10 de la nuit

Les résultats de la nuit
BASKET - NBA / SAISON REGULIERE
Jeudi 8 décembre 2016
Toronto Raptors - Minnesota Timberwolves : 124-110
Washington Wizards - Denver Nuggets : 92-85
Memphis Grizzlies - Portland Trail Blazers : 88-86
New Orleans Pelicans - Philadelphia 76ers : 88-99
> A.Ajinça (NOP) : 8 points (à 4/6 aux tirs), 4 rebonds et 4 fautes en 13 minutes
> T.Luwawu-Cabarrot (PHI) : 0 points (à 0/2 aux tirs) et 2 fautes en 3 minutes

Utah Jazz - Golden State Warriors : 99-106
> B.Diaw (UTAH) : 8 points (à 4/7 aux tirs dont 0/2 à trois points), 4 rebonds, 3 passes, 4 p ertes de balle et 1 faute en 26 minutes
> R.Gobert (UTAH) : 20 points (à 8/8 aux tirs et 4/7 aux lancers francs), 17 rebonds, 1 passe, 1 contre, 2 pertes de balle et 2 fautes en 35 minutes

Chicago Bulls - San Antonio Spurs : 95-91
> T.Parker (SAS) : 8 points (à 4/10 aux tirs dont 0/1 à trois points), 1 rebond, 5 passes, 3 pertes de balle et 2 fautes en 24 minutes
 
0 commentaire - Les Spurs sont tombés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]