Basket - NBA : James et Cousins font fort, Toronto attend Ibaka avec impatience

Basket - NBA : James et Cousins font fort, Toronto attend Ibaka avec impatience©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 15 février 2017 à 09h07

Tandis qu'un grand LeBron James (25 points, 14 passes, 8 rebonds) a fait oublier une première fois l'absence de Kevin Love face à Minnesota, DeMarcus Cousins (40 points, 12 rebonds, 8 passes) a fait encore mieux avec Sacramento face aux Lakers. Encore en perdition face à Chicago, Toronto attend impatiemment les débuts de sa recrue de luxe Serge Ibaka.

LE MATCH DE LA NUIT

Première sans Kevin Love et première réussie pour Cleveland. Privés de leur ailier-fort All Star pour un mois et demi (Love va être opéré prochainement du genou gauche et ne retrouvera pas les parquets avant six semaines), les Cavs ont bien négocié leur première sortie sans lui, avec un succès mardi soir sur le parquet de Minnesota (116-108). Mais le champion n'a pas eu la vie facile chez des Timberwolves qui devaient, eux, composer sans Zach Lavine. Il a même fallu un LeBron James des grands soirs pour que les Wolves d'un Andrew Wiggins déchaîné (41 points) face à la franchise qui l'avait drafté au premier tour en 2014 ne jouent pas un vilain tour aux Cavaliers. Etincelant, le « King », tout près d'un nouveau triple-double (25 points, 14 passes, 8 rebonds), a maintenu à distance pendant toute la partie les coéquipiers de Karl-Anthony Towns (26 points, 8 rebonds, 4 passes). Mené de neuf points pendant le troisième quart-temps sur un tir longue distance de James, Minnesota ne s'est jamais laissé décrocher pour autant, Wiggins permettant même à son équipe de revenir dans le sillage de son adversaire du soir, avant que Kyrie Irving (25 points) et Derrick Williams (13 points), ancien joueur des Wolves, n'assènent un 14-1 final sonnant comme un coup fatal pour Minnesota. Avec un bilan toujours aussi impressionnant (38 victoires, 16 défaites), Cleveland reste le patron incontesté à l'Est. Même sans Kevin Love.
LE MVP DE LA NUIT

De Marcus Cousins et Sacramento enchaînent. Les Kings ont obtenu mardi aux dépens des Lakers (97-96) leur quatrième victoire consécutive. Un succès, au même titre d'ailleurs que cette belle série qui se poursuit, que la franchise californienne dot en grande partie à un match de mammouth une fois de plus de son pivot vedette, auteur de 40 points face aux Lakers. Deux passes supplémentaires et Cousins aurait même signé un triple-double (40 points, 12 rebonds, 8 passes) dans ce match qu'il a illuminé de tout son talent. Le joueur drafté en cinquième position de la draft 2010-2011 a notamment fait très fort dans un dernier quart-temps qui l'a vu marquer 19 points sur ses quarante. En véritable leader de son équipe qu'il est, Cousins s'est même offert le luxe d'inscrire les dix derniers points des Kings, Il fallait bien cela à Sacramento, sachant qu'en face, Lou Williams (29 points, 5 passes) n'a pas fait de cadeau lui non plus à ses adversaires. Le petit meneur des Lakers, sorti du banc, a même tenu tête dans la dernière période avec un Cousins pourtant en feu (19 points également pour Williams). Après un lancer-franc raté de... Cousins, son rival numéro 1 du soir a même eu la balle de match, mais l'ancien joueur des Raptors, pourtant pas maladroit mardi dans ce domaine (4 sur 11), a manqué son tir à trois points.
LE FLOP DE LA NUIT

L'arrivée de Serge Ibaka ne fera pas de mal à Toronto. Au vu de la nouvelle prestation très décevante des Raptors mardi soir, elle devrait même lui faire le plus grand bien. En quête d'un nouvel ailier-fort (Gallinari et Gibson étaient aussi dans le viseur), la franchise canadienne s'apprête à accueillir le redoutable joueur espagnol, en échange de Terrence Ross et du moins bien classé de l'un de leurs premiers choix de la draft 2017. En voyant sa future équipe battue pour la troisième fois de suite, mardi sur le parquet de Chicago (105-94), Ibaka s'est même peut-être demandé où il mettait les pieds. Surclassé sans réellement pouvoir lutter en dépit des 22 points de Kyle Lowry et 18 de DeMar DeRozan (soit plus à deux que le banc des Raptors tout entier, 34), Toronto reste sur un bien maigre total de quatre victoires uniquement sur ses quinze dernières sorties. Et qui dit baisse de régime dit naturellement recul au classement : trois places de perdues pour la franchise canadienne. Ibaka est attendu comme le Messie.
LA DECLA DE LA NUIT

Vie sans Kevin Love ou pas, LeBron James n'est pas du genre à s'apitoyer sur son sort, ni sur celui de son équipe. Conscient que l'ailier-shooteur All Star risque de manquer à Cleveland, le « King » préfère relativiser en rappelant que ce n'est pas la première fois que les Cavs se retrouvent sans leur numéro 0. Et qu'ils ne s'en étaient pas si mal sortis que cela. « On a déjà joué sans Kevin auparavant, l'année dernière en play-offs, et c'est justement là-dessus que l'on doit se reposer, a déclaré James après la victoire de son équipe face à Minnesota. Parfois, vous n'avez pas le choix : vous devez composer avec l'absence de vos meilleurs joueurs, ça ne fait pas plaisir, évidemment, mais c'est quelque chose à quoi l'on doit se préparer en permanence. » Ou la méthode Coué sauce LeBron.
LE TOP 5 DE LA NUIT


NBA - SAISON REGULIERE
Mardi 14 Février 2017
Minnesota Timberwolves - Cleveland Cavaliers : 108-116
Chicago Bulls - Toronto Raptors : 105-94
Los Angeles Lakers - Sacramento Kings : 96-97
 
0 commentaire - Basket - NBA : James et Cousins font fort, Toronto attend Ibaka avec impatience
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]