Basket - NBA : Harden repousse encore les limites, Gobert fait fort

Basket - NBA : Harden repousse encore les limites, Gobert fait fort©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 18 novembre 2016 à 11h16

Troisième triple double de la saison pour James Harden (26 points, 14 passes, 12 rebonds), encore époustouflant lors de la victoire de Houston contre Portland. Défaite en revanche pour Rudy Gobert, Boris Diaw et Utah, face à Chicago, mais le jeune pivot français a brillé individuellement (16 points, 12 rebonds, 3 contres.

LE MATCH DE LA NUIT

On ne sait pas si Fred Hoiberg passe ses nuits à dévorer le célèbre « Winning Ugly » (gagner moche) de Brad Gilbert, l'ancien tennisman américain aujourd'hui entraîneur. Si ce n'est pas le cas, le coach des Chicago Bulls n'y apprendrait pas grand-chose. Depuis le début de la saison, ses joueurs et lui ont en effet tendance à remporter la plupart de leurs matchs sans séduire. Ce qui n'empêche pas les Bulls, vainqueurs jeudi sur le parquet du Utah Jazz (85-77) de leur deuxième succès de suite en déplacement, d'en être à quatre victoires de suite, série en cours. Une nouvelle fois décevant en termes de jeu (seulement 8 passes), Chicago a su se reposer sur ses individualités, et en premier lieu Jimmy Butler (20 points, 12 rebonds) pour laisser finalement le Jazz à huit longueurs. Lui aussi auteur d'un double-double (10 points, 12 rebonds) dans le marasme ambiant, Robin Lopez est avec Dwyane Wade (18 points) l'un de seuls rares joueurs de son équipe à l'avoir tirée en permanence vers le haut lors de ce match qui permet aux Bulls de grimper à la quatrième place de la Conférence Est, avec 8 victoires et 4 défaites. Tout cela sans bien jouer. C'est beau.


LE MVP DE LA NUIT

Ce qu'il y a de bien avec James Harden, c'est que quand il passe au travers, cela ne dure pas longtemps. Hors sujet la veille face à son ancienne équipe, le Thunder, la star des Houston Rockets a relevé la tête jeudi face à Portland, et de quelle façon ! Pour la troisième fois depuis le début de la saison, Harden a signé face aux Blazers un triple-double. Lors de la large victoire de son équipe face à CJ McCollum (26 points) et ses coéquipiers (126-109), le barbu a compilé 26 points, 14 passes et 12 rebonds. Le chef d'orchestre des Rockets est tellement fort qu'il avait déjà son triple-double en poche avant même d'aborder le dernier quart-temps. L'ancien joueur d'OKC s'est en plus, comme souvent, attaché à annoncer d'entrée la couleur. A l'issue du premier quart-temps, il en était en effet déjà à 16 points, 6 rebonds et 6 passes. Les gens criaient au fou en l'entendant parler de son désir de terminer meilleur marqueur et passeur de la saison régulière. Harden (meilleur passeur avec 12,8 assists de moyenne et cinquième au classement des scoreurs, avec 28,5 points de moyenne par match) est pourtant sur les bases de son objectif pour le moment. Respect.


LA STAT DE LA NUIT

Quand Andrew Wiggins joue de cette façon, il n'y a pratiquement rien à espérer pour les adversaires de Minnesota. Meilleur marqueur de la nuit, le jeune ailier canadien de 21 ans des Timberwolves a fait des ravages, jeudi soir à Philadelphie sur le parquet des Sixers, corrigés chez eux (110-86) par des Wolves aux dents acérées. Particulièrement incisif, Wiggins a signé un double-double de très haut vol (35 points, 10 rebonds). Et avec également quatre passes dans ses stats finales, il aurait très bien pu imiter James Harden et s'offrir lui aussi un triple-double. Le rookie drafté en première position en 2014 par Cleveland s'est régalé dans une défense des Sixers complètement perdue face à tant de talent. Et lorsque les joueurs de Philadelphie ont tenté de bloquer le héros de la soirée, il s'est écarté pour mieux enquiller à trois points (3 sur 6), marquant même à longue distance au buzzer du deuxième quart-temps. Tout le monde attendait avec impatience le match dans le match entre un Karl-Anthony Towns déchaîné depuis le début de la saison et encore étincelant jeudi (25 points, 10 rebonds) et la révélation de cette entame de championnat, le Camerounais Joel Embiid (10 points, 10 rebonds). Le duel a bien eu lieu, il a même tourné assez nettement à l'avantage du premier. Mais les projecteurs étaient de toute façon rivés jeudi sur un Wiggins de gala.


LE FRANCAIS DE LA NUIT

Entre un Joakim Noah presque retombé dans l'anonymat face à Washington (2 points, 7 rebonds) et un Timothé Luwawu-Cabarrot qui n'a toujours pas sa chance avec Philadelphie (9 minutes de jeu, pour 5 points), il n'y a pas eu photo pour choisir le Français le plus en vue cette nuit. Il faut dire que Rudy Gobert nous a facilité la tâche en livrant face à Chicago l'un de ses meilleurs matchs de la saison. Utah a perdu chez lui (85-77), mais le pivot français a fait un malheur sous le panneau avec un double-double des plus probants à l'arrivée (16 points, 13 rebonds). Le joueur de l'équipe de France, royal pour barrer la route à ses adversaires, a bien évidemment sorti ses trois contres habituels de la partie, ce qui lui a permis de remporter son duel avec l'intérieur adverse Robin Lopez en 41 minutes passées sur le parquet. En difficulté défensivement, Boris Diaw a en revanche vécu une sale soirée, avec un très pauvre taux de réussite aux tirs (2 sur 10) et deux ballons perdus.


LE TOP 5 DE LA NUIT



NBA - SAISON REGULIERE
Jeudi 17 novembre 2016

Washington Wizards - New York Knicks : 119-112
>Stats de Joakim Noah (NYK) : 19 minutes, 2 points (1 sur 3 aux tirs), 7 rebonds, 2 passes, 1 ballon perdu, 2 fautes

Miami Heat - Milwaukee Bucks : 96-73
Minnesota Timberwolves - Philadelphia 76ers : 110-86
>Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (PHI) : 9 minutes, 5 points (1 sur 5 aux tirs, dont 1 sur 2 à trois points), 1 rebond, 1 ballon perdu, 1 faute

Houston Rockets - Portland Trail Blazers : 126-109
Utah Jazz - Chicago Bulls : 77-85
>Stats de Rudy Gobert (UTA) : 41 minutes, 16 points (7 sur 9 aux tirs), 13 rebonds, 1 passe, 3 contres, 2 ballons perdus
>Stats de Boris Diaw (UTA) : 22 minutes, 3 points (1 sur 6 aux tirs, dont 1 sur 4 à trois points), 1 rebond, 2 fautes, 2 ballons perdus

>>>Les classements en cliquant ici
 
0 commentaire - Basket - NBA : Harden repousse encore les limites, Gobert fait fort
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]