Dans un match intense, les Bleus s'inclinent

Dans un match intense, les Bleus s'inclinent©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 08 août 2017 à 22h50

Tombeuse de la Tunisie samedi, l'équipe de France s'attaquait à un tout autre morceau mardi soir au Palais des Sports d'Orléans. Les coéquipiers de Boris Diaw étaient opposés à la Croatie de Dario Saric, quart de finaliste des derniers Jeux Olympiques. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette défaite (87-92) aura été riche en enseignements pour le staff de Vincent Collet.

Après un début de match compliqué, les Bleus ont passé la seconde derrière Evan Fournier (11 points dont 2/2 à 3 pts à la mi-temps). Solide défensivement grâce à la rentrée de l' « energizer » Kevin Seraphin (3 rebonds, deux contres), la France a pu compter sur une belle réussite au tir (50%) pour prendre les devants après les dix premières minutes de jeu (19-13).

Alors que la défense reste un point d'interrogation dans cette préparation en vue de l'Euro 2017, les joueurs ont montré au sélectionneur qu'ils pouvaient se mettre au niveau en harcelant le porteur du ballon notamment dans le premier quart (13 points encaissés). Bojan Bogdanovic, le joueur des Pacers, en a fait les frais malgré quelques tirs ouverts (0/3 à longue distance à la mi-temps). Le réveil des Croates a coïncidé avec l'entrée en jeu de l'une des dernières pépites de l'Adriatique : Dragan Bender. Malgré ses 2m16, le joueur des Phoenix Suns (19 ans) a enchaîné 9 points en trois minutes permettant à son pays de recoller aux basques des Français. Le mano a mano a continué jusqu'à la mi-temps puisque la France n'a pas réussi à creuser un écart suffisant (44-42). Si Nando De Colo et Kevin Seraphin avaient porté les Bleus contre la Tunisie, Evan Fournier a montré mardi soir qu'on pouvait lui donner des responsabilités avec les différents départs et absences dans le groupe France.

Le joueur du Magic d'Orlando a battu son record (24 points) et porté les hommes de Collet en seconde période grâce à une réussite insolente à longue distance (4/5). Malheureusement, Fournier a craqué au mauvais moment, enchaînant deux fautes qui vont le pousser à voir les deux dernières minutes cruciales du match sur le banc. De Colo a bien essayé de porter le jeu sur ses épaules (15 points, 5 passes), aidé par un Thomas Heurtel sorti de sa boîte à 1'38 de la fin (85-85). Mais la Croatie d'un Saric en mode all-star (16 points, 10 rebonds, 4 passes) a retrouvé l'adresse qui lui faisait défaut à l'image d'un Bogdanovic retrouvé en seconde période (21 points). Dans un match qui n'avait rien d'amical au niveau de l'intensité, l'équipe de France a pêché sur des petits détails défensifs qui vont devoir être rectifiés dès jeudi et le match contre la Lituanie. Malgré la défaite, la prestation des Bleus reste encourageante.

 
2 commentaires - Dans un match intense, les Bleus s'inclinent
  • Match de préparation avec un adversaire de grande valeur qui a démontré qu'il faudra tenir compte des Croates dans ce championnat d'Europe très ouvert.
    Il vaut mieux dans la préparation affronté des adversaires durs que des équipes comme la Tunisie qui ne sera pas dans le dernier carré c'est une certitude la défaite d'hier a démontrer qu'il y a encore pas mal de points à régler!

  • En France on ne compte plus les défaites encourageantes......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]