Bleus - Vincent Collet : " Rudy Gobert veut faire partie de l'équipe de France "

Bleus - Vincent Collet : " Rudy Gobert veut faire partie de l'équipe de France "©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mercredi 26 avril 2017 à 16h30

Le sélectionneur Vincent Collet s'est exprimé ce mercredi, alors qu'a été publié la liste des 37 joueurs composant le "Team France". Il explique l'objectif derrière cette initiative, et évoque l'avenir de l'équipe de France.

Vincent Collet, quel était l'objectif derrière la création de ce Team France ?
Constituer un groupe qui puisse répondre aux problématiques du calendrier en maintenant le meilleur niveau possible pour cette équipe de France, pour qu'on puisse se qualifier et surtout gagner d'une façon générale.

Que représente cette charte ?
C'est plus une question d'éthique, de mobilisation, et surtout c'est un investissement, un engagement qui va jusqu'aux Jeux de Tokyo, et on sait qu'on n'aura pas toujours tous les joueurs sur cette période-là. On a été déjà confronté à ça par le passé, il n'y a pas de raison, les contraintes sont de plus en plus importantes, les calendriers sont de plus en plus surchargés, on sait qu'il y aura forcément encore des difficultés à ce niveau-là. Mais l'écho favorable qu'on a reçu de la part des joueurs, par rapport à leur investissement pour ce Team France est quand même très positif.

Avec cette charte que les joueurs ont signée, c'est "tout pour les Jeux" ?
Bien sûr les Jeux, c'est la compétition phare. Mais cette année, le championnat d'Europe se suffit à lui-même. On est passé aujourd'hui dans un mode de qualification type « football », avec ces fenêtres pour qualifier pour la Coupe du Monde, donc le championnat d'Europe ne qualifie plus pour la Coupe du Monde. Malgré tout, on aura l'objectif de continuer de bien s'y comporter. Sur les trois dernières compétitions, on est allé trois fois sur le podium, et on a bien envie de continuer à l'être.

C'était important d'avoir cette équipe-là compétitive, au sortir des Jeux qui ne se sont pas passés comme prévus ?
Tout à fait. Il faut continuer à avoir de l'ambition et c'est ce que représente ce Team France. On veut que l'équipe de France continue d'être sur le devant de la scène européenne et mondiale. On ne sait pas encore tout à fait quelle sera cette sélection pour ce championnat d'Europe 2017, mais on sait que ce sera une équipe compétitive, et que forcément elle aura des objectifs élevés.
Vincent Collet : "Que chacun comprenne que l'équipe pourrait être modifiée sur l'étape suivante"
Les choses vont-elles être claires dès le départ avec cette histoire de fenêtres internationales ?
Bien sûr. C'est une des volontés d'avoir un discours qui soit très clair par rapport à ça, on n'aura pas le choix. Si une équipe, en novembre, est constituée majoritairement de joueurs évoluant en championnat de France, voire quelques joueurs en Europe mais pas en Euroligue ou Eurocoupe, il faudrait que chacun comprenne que l'équipe pourrait être modifiée sur l'étape suivante. Mais en sachant que tous vont contribuer au résultat final que l'équipe de France pourrait obtenir. On veut que l'équipe aille à la Coupe du Monde en Chine, et idéalement aux Jeux à Tokyo. On essaiera en permanence d'avoir la meilleure équipe possible, il faut que chacun le comprenne et ne remette pas en cause systématiquement ce mode de fonctionnement puisque c'est celui qu'on a défini d'entrée de jeu.

Quel est le sentiment de Rudy Gobert à l'heure actuelle ?
Il est attaché à cette équipe de France. Lui, comme d'autres, subit certaines pressions de sa franchise. On peut comprendre vu les montants des contrats, que ces franchises soient préoccupées par l'intégrité physique de leurs joueurs, par ce qu'il vont pouvoir faire pendant les périodes de repos. Mais malgré tout, il a très envie de faire partie de cette équipe de France.

La volonté d'organiser des matchs amicaux n'est-elle pas utopique, avec la question de la motivation des joueurs pour des matchs sans enjeu ?
Ça ne le sera pas en 2018. On profitera du fait que les fenêtres de juin et septembre ne seront pas très longues, pour essayer d'avoir quelques grands événements. Il y en a déjà un ou deux qui sont déjà dans les tuyaux.

Cet Euro sera la première compétition sans Tony Parker. Comment voyez-vous la vie sans lui ?
On devra attendre pour le savoir. On a très envie que ça ressemble encore à une équipe de France compétitive. Je considère que nous avons la chance d'avoir un réservoir important, et c'est une nouvelle aventure qui démarre. Avec des joueurs qui vont devoir reprendre le flambeau, même si le capitaine est toujours le même, puisque Boris Diaw s'est engagé à continuer, et qu'il transmettra le témoin à la jeune génération.

Vous allez troquer votre rôle d'entraîneur par un travail de management, voire de psychologie. Comment cela va-t-il se passer ?
Ce n'est pas la première fois. C'est une équipe de France, donc elle est forcément composée d'egos forts. La grande différence, c'est qu'on a un groupe élargi qui est presque un groupe de rugby. On a 37 joueurs, et il peut y en avoir d'autres qui s'intègrent : il suffit qu'il y ait de jeunes joueurs qui se révèlent etc. Mais ce qui est important, c'est que tous soient motivés par le même objectif : faire gagner l'équipe de France.

 
0 commentaire - Bleus - Vincent Collet : " Rudy Gobert veut faire partie de l'équipe de France "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]