Chalon prend un bon départ 

Blake Schilb et ses coéquipiers sont restés maîtres à domicile. (Maxppp)

Blake Schilb et ses coéquipiers sont restés maîtres à domicile. (Maxppp)

Chalon-sur-Saône a réussi de meilleurs débuts en Euroligue qu'en Pro A. Battu d’entrée en Championnat par Lyon-Villeurbanne (71-72) vendredi dernier, l'Elan s'est imposé devant l'équipe polonaise de Gdynia (81-74) ce jeudi soir au Colisée pour son premier match dans le groupe B de la plus prestigieuse des compétitions européennes. La semaine prochaine, les joueurs de Gregor Beugnot iront à Berlin.

Auteur d’un joli triplé la saison dernière, avec le titre de champion de France, la victoire lors de la Semaine des As et en Coupe de France, Chalon-sur-Saône a dû rapidement redescendre de son nuage pour remettre le bleu de chauffe en ce début d’exercice 2012-2013. Car après s’être incliné face à Limoges à l’occasion du Trophée des Champions (76-78), le club bourguignon a démarré sa saison de Pro A par un nouveau revers face à l’Asvel (71-72) vendredi dernier. C’est donc avec une certaine pression que les hommes de Greg Beugnot recevaient l’Asseco Prokom Gdynia, jeudi soir au Colisée, pour leur entrée en lice en Euroligue. Mais malgré un démarrage poussif, l’Elan est parvenu à s’imposer 81-74.

Ce succès fut toutefois long à se dessiner pour les seuls représentants tricolores dans la compétition, à l’image d’un premier quart-temps très poussif, au cours duquel les Bourguignons n’ont inscrit que onze points. Mené à l’issue de ces dix premières minutes (11-12), Chalon a tout de même rapidement pris l’ascendant dans cette rencontre, compensant son inefficacité dans la raquette - seulement 40% de réussite à deux points (16/40) - par une prise de risques à trois points - 40% de réussite également (11/27) - et une belle efficacité aux lancers francs (80%, 16/20). En revanche, les Polonais ont été incroyablement maladroits dans cet exercice (40%, 10/23), ce qui leur a sans doute coûté la victoire.

17 points pour Rush et Evtimov

De son côté, Chalon a pu s’appuyer sur le trio composé de Brion Rush, Ilian Evtimov (17 points tous les deux) et Steed Tchicamboud (16 pts, 5 rebonds, 9 passes) pour faire la course en tête. A noter également la bonne performance de Shelden Williams au rebond (9). Après avoir compté cinq points d’avance à la pause (33-28), les champions de France ont creusé l’écart dans le troisième quart-temps (57-48), avant de gérer leur avance en fin de match (81-74). Si Greg Beugnot avait pointé du doigt le "manque d’intensité et de rythme" de ses joueurs à la mi-temps au micro de Sport +, indiquant que les deux équipes jouaient "d’abord pour ne pas perdre", le technicien d’origine ardennaise pouvait se satisfaire à l’issue de la rencontre de la montée en puissance de ses joueurs au fil du match.

Le chemin reste toutefois encore long pour Chalon avant d’avoir la chance d’accéder au Top 16. Car s’ils peuvent espérer ramener quelque chose de leur déplacement à Berlin la semaine prochaine, les confrontations face à Sienne et le Maccabi Tel-Aviv, vainqueur de son côté à Malaga (85-80), s’annoncent particulièrement délicates à négocier. Mais avant de penser à l’Euroligue, les Bourguignons espèrent s’appuyer sur leur victoire face aux Polonais pour réagir en Pro A, dimanche à Poitiers.