De la clémence pour Chalon

Le pire a été évité pour Chalon. (Maxppp)

Le pire a été évité pour Chalon. (Maxppp)

Champion de France en titre, Chalon-sur-Saône s'en sort plutôt bien après le tirage au sort de l'Euroligue effectué vendredi. Les hommes de Gregor Beugnot feront face au Maccabi Tel Aviv, à Sienne et Malaga, si bien qu'une présence dans le Top 16 européen n'est pas à exclure.

"Il n’y a pas de petite équipe." Les clubs français s’en rendent compte tous les ans et Gregor Beugnot l’a encore répété, vendredi, après le tirage au sort de la prochaine édition de l’Euroligue. Dans cette compétition-là, les surprises n’en sont pas vraiment. Cela vaut pour les autres comme pour Chalon-sur-Saône, champion de France en titre, qui découvrira pour la première fois ce niveau en 2012-13 et ne sera pas favori dans un groupe B "relevé", dixit le coach chalonnais.

Avec Tel Aviv, Sienne, Berlin, Malaga et Gdynia, l’Elan n’est pas tombé que sur des tendres, mais il aura la place de se qualifier au Top 16, ce qu’aucune équipe de Pro A n’a réussi depuis Pau-Orthez en 2006-07. "Même si c’est un groupe relevé, il faut avoir l’ambition de passer, affirme Gregor Beugnot sur le site du club bourguignon. Les matches à domicile seront très importants et on devra être l’équipe surprise de ce groupe."

Le Barça et le CSKA pour Westermann

A priori, le Maccabi, la Montepaschi et l’Unicaja seront tout de même un ou deux crans au-dessus dans cette poule. L’entraîneur chalonnais parle d’ailleurs d’"honneur" et de "très belle récompense" d’affronter de tels cadors du basket européen. "Mais nous ne partons pas défaitistes et nous devrons élever notre niveau de jeu pour pouvoir créer la surprise", assure-t-il. Même son de cloche du côté de Steed Tchicamboud. "Nous avons un tirage avec de grosses équipes telles que le Maccabi, Sienne ou encore Malaga. Aujourd’hui, on doit faire nos preuves et prouver que nous ne sommes pas en Euroligue par hasard. Mais je suis content et super ému quand j’entends les équipes contre qui nous allons jouer", se réjouit le meneur de l’Elan. Reste à savoir quel visage aura Chalon à la rentrée, Blake Schilb n’étant pas sûr de rester.

L’autre club français engagé, Le Mans, devra passer par le tour préliminaire à moins que Ljubljana, sous le coup d’une sanction pour problèmes financiers, soit remplacé par… le MSB. Mais en attendant la décision de l’Euroligue, les joueurs de J.D. Jackson doivent se concentrer sur Donetsk, un adversaire pas évident à manœuvrer. Le vainqueur de la finale de ce mini tournoi de qualification à huit équipes sera ensuite reversé dans le groupe A, avec le Panathinaïkos Athènes, le Real Madrid, le Khimki Moscou, le Fenerbahçe Istanbul et l’Olimpija Ljubljana, sous réserve. Une poule assez dense, mais les deux autres le sont également. Dans le groupe C, le tenant du titre, l’Olympiakos Le Pirée, sera confronté à Vitoria, l’Anadolu Efes Istanbul, Kaunas, Milan et le Cedevita Zagreb. Dans le groupe D, rien ne sera simple pour Barcelone, qui a hérité du CSKA Moscou, du Partizan Belgrade de Léo Westermann, de Vilnius, Bamberg et du Besiktas Istanbul.

Le Sport sur votre mobile
en images
Le doublé des Huskies Souvenir ! Heureux Ribéry ! Surprise Surprise Au forceps
à lire aussi