Quand Porzingis va, tout va

Quand Porzingis va, tout va©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 20 novembre 2016 à 17h06

Les Knicks de New-York rencontre ce dimanche (18h) les Hawks d'Atlanta, deuxième à l'Est. L'occasion pour Kristaps Porzingis de se frotter aux meilleurs et de prouver qu'il est l'âme de ces Knicks.

Tout va très vite dans le sport et encore plus dans la NBA. Du jour au lendemain on peut passer de joueur méprisé à une véritable star. C'est ce qu'est en train de vivre Kristaps Porzingis depuis son arrivée dans la ligue nord-américaine l'année dernière. Sifflé par ses propres supporters lors de la Draft, le lottery pick a mis tout le monde d'accord durant sa saison de rookie. Un peu plus de 14 points par match conjugués à 7,3 rebonds et presque deux blocs. Plutôt pas mal pour un joueur que le Madison Square Garden ne voulait pas. Même la star des Knicks, Carmelo Anthony, pourtant mangeur de ballons professionnel dans la Grosse Pomme, a laissé le jeune rookie éclore à la face de la NBA. « On parle beaucoup tous les deux, disait Mélo l'année dernière à propos de son aîné. Je lui donne pas mal de conseils et lui me pose beaucoup de questions. On a besoin de lui, j'ai besoin de lui. Ça m'enlève un peu de pression et nos adversaires doivent faire des choix. »
Scott Brooks (coach des Wizards) : « Il a un petit peu en lui de chaque joueur dans la ligue »
Mais "Porzingod" n'a pu faire de miracles malgré des stats plus qu'honorables. Les Knicks terminent la saison dernière avec 32 victoires pour 50 défaites. L'arrivée de Derrick Rose et Joakim Noah cet été laissait envisager un ciel plus clair du côté de la Big Apple. Force est de constater que la mayonnaise a du mal à prendre. Une chose est certaine, Porzingis est LA star de cette équipe. Et non pas Anthony. Une stat est là pour le montrer : quand KP6 marque plus de 20 points dans le match, les Knicks affichent un bilan de 5 victoires pour 2 défaites. Quand il ne passe pas cette barre, le bilan est loin d'être fameux. Les New-Yorkais ont concédé 5 défaites pour 0 victoire.
Un intérieur avec des moves d'arrière
Les chiffres sont là pourtant, les coéquipiers du Letton n'ont pas l'air de s'en rendre compte continuant à laisser Carmelo Anthony en isolation dans les moments chauds. Culminant à 2,21m, l'intérieur possède des moves qui font qu'il est injouable. « C'est fou sa façon de bouger alors qu'il est aussi grand. C'est un joueur unique. Unique, s'enthousiasme Derrick Rose. Il marque déjà 30 points alors qu'il découvre seulement la NBA. C'est effrayant ». Fan de Dirk Nowitzki à qui il a emprunté quelques dribbles, Porzingis devra être à la hauteur ce soir (18h) afin de faire chuter des Hawks d'Atlanta, deuxième à l'Est.

 
0 commentaire - Quand Porzingis va, tout va
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]