NBA - Les Spurs aiment voyager

NBA - Les Spurs aiment voyager©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le jeudi 22 décembre 2016 à 18h38

En déplacement à Los Angeles pour rencontrer les Clippers, les San Antonio Spurs ont l'occasion de marquer les esprits et de décrocher une seizième victoire en dix-sept rencontres à l'extérieur.

Comme chaque année, on les dit en fin de cycle, cramés, à bout de souffle. Mais une fois de plus, les Spurs font taire les critiques. À l'orée de la première saison sans Tim Duncan depuis 19 ans, Gregg Popovich pouvait s'attendre à une saison de transition après avoir perdu le meilleur ailier-fort de l'histoire. Le début d'exercice allait confirmer les craintes des spécialistes : le jeu des Texans ronronne sans leur joueur vedette. Pourtant, après deux mois de compétition, le constat est là. Le rouleau compresseur des Spurs est toujours aussi impressionnant et continue de gagner. Après 28 rencontres, la bande à Tony Parker en a remporté 23. Seulement cinq défaites pour une équipe supposée vieillissante.
15-1 à l'extérieur
Et après le fameux 40-1 l'année dernière à domicile, le bilan extérieur de cette année a de quoi nous faire tomber par terre. Une seule défaite concédée le 8 décembre contre Chicago (95-91) au terme d'un mini road trip de trois matchs. Ce revers les a empêchés d'égaler le record historique de 14 succès consécutifs à l'extérieur obtenu l'année dernière par les Warriors. Malgré tout, les pensionnaires de l'AT&T Center ont la particularité d'être plus inspirés en dehors de leur base de Fort Alamo. Ils tournent en moyenne à 106,6 points (contre 100,6 à domicile) et les seules fois qu'ils n'ont pas dépassé les 100 points à l'extérieur, ça s'est terminé par une défaite à Chicago donc et à une victoire contre les bonnets d'âne de la ligue cette année, les Mavericks, considérée comme une performance pathétique par Pop (87-94).
Gasol et Aldrigde enfin au niveau
Un petit accro sans conséquences pour les hommes de Gregg Popovich qui se déplacent cette nuit à Los Angeles pour y affronter les Clippers. Après être allés dominer Houston (100-102) dans le derby texan dans la nuit de mardi à mercredi, les Spurs se coltinent une fois de plus un sérieux client de l'Ouest (4eme bilan) avant d'enchaîner contre les Blazers le lendemain. Un gros périple avant d'attaquer Noël mais qui ne fait pas peur à l'ancienne franchise de Boris Diaw. Car, après avoir eu du mal à trouver leurs marques en début de saison, les forces intérieures que sont Pau Gasol et LaMarcus Aldrigde semblent enfin répondre présents. L'Espagnol, débarqué cet été en provenance des Bulls, tourne au mois de décembre à 13,8 points et 9,7 rebonds de moyenne quand son compère dans la raquette marque 14,75 points et prend 6,875 rebonds de moyenne sur la même période.
La chasse à Golden State
Ce ne sont pas non plus des statistiques de folie mais avec un Kawhi Leonard toujours au four et au moulin, les Spurs redeviennent cette machine rodée, faite de passes et de collectif, impossible à arrêter. L'occasion d'effacer aussi la terrible défaite subit à l'AT&T Center le 5 novembre dernier (92-116). Quand on sait que les Clippers sont privés de Blake Griffin pendant de nombreuses semaines, on se dit que la franchise quintuple championne NBA a un coup à jouer cette nuit pour distancer un concurrent (21-8 pour les Clippers) et continuer sa course au meilleur bilan extérieur sur une saison régulière détenu par les Warriors depuis l'année dernière (34V-7D). Des joueurs de la Baie d'Oakland qui sont actuellement leader de la Conférence Ouest devant les Spurs pour deux petites victoires. Mais avec Popovich, on sait que ces chasses aux records sont loin d'être sa tasse de thé, lui ce qu'il veut ce sont les titres et il n'hésitera pas à mettre ses stars au repos ce soir ou contre les Blazers en vue des play-offs.

 
0 commentaire - NBA - Les Spurs aiment voyager
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]