Le gros dérapage raciste d'un président de club

Le gros dérapage raciste d'un président de club©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 16 juin 2017 à 20h47

Une procédure disciplinaire a été ouverte par l'Euroligue à l'encontre du Lietuvos Rytas, l'un des meilleurs clubs de basket de Lituanie.

La raison : le dérapage raciste de son président, Gedvydas Vainauskas, en direct à la télévision. Interrogé sur le déclin de son équipe cette saison, le dirigeant lituanien a directement mis en cause les joueurs noirs de son effectif.

"Notre coach, Tomas Pacesas, aime les joueurs noirs : leur enseigner le jeu, les prendre sous son aile. Du coup, on a fini avec quatre joueurs noirs, et ils se sont réunis pour former une sorte de gang. Je peux vous le dire avec mes 23 ans d'expérience dans le basket : il ne faut pas plus de deux joueurs noirs. Je le dis aux autres équipes : pas plus de deux, car c'est là que vous aurez des problèmes", a-t-il lancé.

Des propos qui ont rapidement provoqué une vague d'indignation. Des anciens joueurs du Lietuvos Rytas sont même montés au créneau dénonçant les méthodes du président. "Si je voulais vraiment être mesquin, je publierais les messages que sa femme a envoyés à la mienne avant mon départ", a révélé David Logan, ajoutant être "ravi d'avoir quitté l'équipe au bon moment" et ne pas être surpris par la sortie de son ancien dirigeant.

Gedvydas Vainauskas a pour sa part tenté d'éteindre l'incendie dans un communiqué, et a estimé avoir été "mal compris". "Certains de nos joueurs étrangers n'ont pas répondu aux attentes du club et ont agi de manière irresponsable durant les play-offs. Dans mon interview, j'ai souhaité exprimer ma déception vis-à-vis de ces joueurs", a-t-il écrit.

Pas sûr que ces explications suffisent à convaincre l'Euroligue qui a condamné les propos "offensants, néfastes et contraires aux principes d'inclusion et de respect" de M. Vainauskas.

 
49 commentaires - Le gros dérapage raciste d'un président de club
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]