Eurobasket : Jusqu'au bout, les Bleues se sont fait peur contre la Slovénie, mais obtiennent une victoire à l'arraché

Eurobasket : Jusqu'au bout, les Bleues se sont fait peur contre la Slovénie, mais obtiennent une victoire à l'arraché©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 16 juin 2017 à 22h33

Les Braqueuses sont de retour, et elles n'ont peut-être jamais aussi bien porté leur surnom que vendredi soir et cette victoire à l'arraché (70-68) face à des Slovènes qui ont laissé passer leur chance alors qu'elles ont eu plusieurs fois l'opportunité de plier la rencontre lors d'une fin de match assez folle.

Tant mieux pour cette équipe de France qui s'est fait très peur jusqu'à bout pour sa première sortie dans l'Eurobasket 2017, mais assure l'essentiel à l'arrivée en décrochant les deux points de la victoire avant de retrouver les terrains dès samedi face à la Serbie. Un peu plus tôt, les Serbes étaient tombées de haut face à la Grèce. Et il s'en est fallu d'un rien que la France ne vive la même désillusion que le tenant du titre. Après les premières minutes de jeu, rien ne semblait pourtant promettre une soirée aussi compliquée aux joueuses de Valérie Nicolas, qui prenaient tout de suite les Slovènes à la gorge et comptaient rapidement une avance déjà conséquente alors que le premier quart-temps n'était même pas terminé. Mais subitement, cette équipe conquérante et séduisante du début de rencontre se muait en une formation maladroite, timorée et tendue et il n'y avait pas besoin d'attendre très longtemps pour que la Slovénie, bien aidée par ses adversaires, se mette à enquiller les paniers et relance complètement le match. Les Bleues regagnaient pourtant les vestiaires avec un point d'avance, mais c'était presque miraculeux. D'ailleurs, encore une fois, cela ne durait pas et les Slovènes d'une Sandra Pirsic alors omniprésente (elle se blessera ensuite après avoir manqué un panier donné et ne réapparaîtra sur le parquet que pour les ultimes minutes) reprennaient leur course en avant face à des Françaises toujours aussi peu inspirées derrière la ligne de trois points (3 sur 19 au total) et qui s'en remettaient au tandem composé d'Helena Ciak (16 points) et Endy Miyem (12) pour ne pas couler définitivement.
Dumerc : « Le trouillomètre à zéro »
Le naufrage se rapprochait pourtant de plus en plus, d'autant que Nika Baric (18 points), meilleure joueuse de ce match et monstrueuse en seconde mi-temps, prenait le relais de Pirsic pour plonger encore davantage les Braqueuses dans leurs doutes. Mais alors que les Slovènes avaient la possibilité de prendre définitivement leurs distances, elles laissaient revenir les Françaises au contact. Et à une minute de la fin, Sarah Michel, qui avait permis un peu plus tôt aux Bleues de revenir à deux points sur un superbe tir de loin, redonnait l'avantage à la France pour la première fois depuis bien longtemps sur deux lancers-francs. Amant ajoutait elle aussi sa patte, mais Skrela ne rentrait qu'un seul de ses deux lancers, et la France restait à merci d'un trois points slovène. Heureusement pour les Braqueuses, Oblak ne connaissait pas davantage de réussite que sur ses quatre précédentes tentatives et le score en restait à 70-68 pour les doubles vice-championnes d'Europe. A l'arrivée, l'essentiel est assuré, mais il ressemble fort à un petit hold-up, pour ne pas parler de victoire miraculeuse. Mais rien d'étonnant finalement pour des Braqueuses. « C'était un début compliqué face à une équipe de Slovénie qui n'avait rien à perdre et nous on a été dans le dur tout le temps, analysait ensuite Céline Dumerc (4 points) au micro de Canal Plus Sport. Pourtant, on avait bien commencé le match, mais on a toutes été un peu crispées par l'événement, et qu'on a eu le trouillomètre à zéro à la fin. J'ai eu l'impression que l'on avait peur. J'ai senti l'équipe un peu fébrile jusqu'au bout, parce qu'il ne fallait pas le perdre celui-là, et on a failli. Mais pas d'alarme. » Pas d'alarme, peut-être, mais un gros test dès samedi (20h30) face à la Serbie, présentée comme « la bête noire » des Bleues par la meilleure joueuse française du soir Ciak. « La Serbie, c'est notre bête noire. En plus, elles ont perdu leur premier match, donc elles vont avoir à cœur, surtout contre nous, d'enclencher leur première victoire. » Le remake de la finale du dernier Euro pourrait bien s'avérer déjà décisif.
BASKET / EURO 2017 (F)
1ER TOUR

Groupe A (à Hradec Karlove)
1- Espagne, 2 points

2- Ukraine, 2 points
3- République tchèque, 1 point
4- Hongrie, 1 point

Vendredi 16 juin
Ukraine - République tchèque : 59-47
Hongrie - Espagne : 48-62

Samedi 17 juin 
15h00 : Espagne - Ukraine
18h00 : République tchèque - Hongrie

Lundi 19 juin 
12h30 : Hongrie - Ukraine
18h00 : République tchèque - Espagne

 

Groupe C (à Prague)
1- Grèce, 2 points
2- France, 2 points
3- Slovénie, 1 point
4- Serbie, 1 point

Vendredi 16 juin
Serbie - Grèce : 60-69
Slovénie - France : 68-70

Samedi 17 juin
18h00 :
Grèce - Slovénie
20h30 : France - Serbie

Lundi 19 juin
15h00 :
Serbie - Slovénie
20h30 : France - Grèce

 

 
3 commentaires - Eurobasket : Jusqu'au bout, les Bleues se sont fait peur contre la Slovénie, mais obtiennent une victoire à l'arraché
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]