Euro 2017 (F) : La déception se ressent chez l'équipe de France

Euro 2017 (F) : La déception se ressent chez l'équipe de France©Media365
A lire aussi

Gregoire Duez, publié le lundi 26 juin 2017 à 11h38

L'issue a été cruelle pour l'équipe de France. Après un beau parcours à l'Eurobasket en République Tchèques, les Françaises ont subi un sévère revers de la part de l'Espagne.

Comme en 2013, elles ont chuté face aux Ibères après un non-match (71-55). Pour la troisième fois de suite, le titre européen leur échappe (elles ont été finalistes en 2013, en 2015 contre la Serbie, et donc en 2017). Pour son dernier match sous le maillot bleu, Céline Dumerc regrettait cette contre-performance. Tout comme sa compatriote, Gaelle Skrela en a elle aussi fini avec l'équipe de France de basket. Au-delà de la défaite, c'est surtout l'émotion d'en avoir fini avec le basket professionnel qui l'emportait. « Au début de la préparation, si on nous avait dit qu'on finirait avec une médaille d'argent on aurait signé tout de suite. Je suis arrivée en équipe de France tard, mais pour faire trois finales d'Euro et aller aux Jeux olympiques, ça valait le coup d'attendre. Le basket m'a permis de vivre tous mes rêves sportifs. Si je suis la personne que je suis aujourd'hui, c'est beaucoup grâce au basket. Je n'ai pas pleuré parce qu'on avait perdu. Il n'y a pas eu photo. Elles ont été meilleures que nous et on n'a perdu qu'un match de basket. Ce n'est pas grave en soi, même si c'est décevant. J'ai pleuré parce que ma carrière est finie, parce que je ne foulerai plus le parquet, parce que les supporteurs français étaient là et nous ont soutenus pendant dix jours. Tout ça, c'est fini. » a-t-elle déclaré en conférence de presse d'après-match.
E. Miyem : « Dur de se satisfaire d'une médaille d'argent »
L'intérieure de l'équipe de France, Endy Miyem, avait du mal à trouver une raison valable de cet échec cuisant en finale contre l'Espagne. A 29 ans et sélectionnée à 163 reprises, l'attente de ce titre européen est très longue. « Est-ce l'événement qui nous a inhibées, est-ce l'Espagne qui est trop forte ? Je ne sais pas. Félicitations à elles. Mais cela fait mal de le dire. Il manquait quelque chose, c'est sûr. Sur les dernières années, on est toujours sur le podium, c'est un gage de grande qualité de la part de cette équipe de France... Mais c'est toujours dur de se satisfaire d'une médaille d'argent quand on touche l'or du bout des doigts. » Même son de cloche chez Marielle Amant. A 27 ans, le pivot de l'ESBVA se montrait lucide sur le déroulement de cette finale, du parcours dans cet Euro de basket mais ne cachait pas sa grande frustration. « On a fait un non match, on n'a jamais réussi à imposer notre rythme, notre jeu, à faire ce qu'on voulait. On n'a pas vu l'équipe de France qu'on avait vue jusqu'ici. Il y a beaucoup de déception, des regrets comme quand on perd une finale. On fait un beau parcours mais c'est difficile à accepter. Ce qui est frustrant c'est qu'on n'a pas monté notre niveau de jeu. On n'a pas montré notre vrai visage. A chaud, c'est moyen mais cela reste une médaille mais je ne peux m'en satisfaire. Avec le recul, on verra les choses autrement. » Rendez-vous au Mondial en 2018 pour rebondir et ramener, cette fois-ci, la victoire finale à domicile.

 
1 commentaire - Euro 2017 (F) : La déception se ressent chez l'équipe de France
  • Certes, les espagnoles étaient supérieures, mais effectivement les françaises ont été incapables lors de cette finale, de reproduire le jeu qui est le leur, et là, le match aurait été complètement différent. Trop de paniers faciles, voire immanquables ratés, des tirs à 3 points qui ne rentrent pas, la défense absente ou piégée, et à la fin de la rencontre,16 points de différence !!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]