Basket - Euro (H) : Les Bleus vont devoir montrer un tout autre visage contre l'Allemagne

Basket - Euro (H) : Les Bleus vont devoir montrer un tout autre visage contre l'Allemagne©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le samedi 09 septembre 2017 à 07h04

L'équipe de France dispute son huitième de finale de l'Eurobasket 2017, ce samedi (14h15) à Istanbul, contre l'Allemagne. Peu convaincants durant la phase de poules, les Bleus devront être beaucoup plus performants en défense afin de se qualifier pour un très probable quart de finale contre l'Espagne.

Deux défaites, une troisième place mais surtout d'inhabituels problèmes défensifs. L'équipe de France a encaissé 84,4 points en moyenne par match sur ses cinq premières rencontres. Résultat : un huitième de finale contre l'Allemagne à venir mais surtout un très probable quart explosif contre l'Espagne. « On savait qu'en huitième les adversaires étaient à peu près équivalents, mais là, si on se qualifie, on jouera contre l'Espagne en quart, ce n'est pas le choix qu'on pouvait espérer », a concédé le sélectionneur français. Contre les Allemands de Dennis Schröder, les Tricolores vont devoir soigner leur début de match car mis à part contre la Grèce (15 points encaissés dans le premier quart-temps), ce fut très compliqué contre la Finlande (23 points), l'Islande (25 points), la Pologne (20 points) et surtout contre la Slovénie (28 points). Des soucis défensifs à vite gommer donc pour tenter de briller enfin dans cet Eurobasket 2017. Pourtant depuis le début de la compétition, s'il y a bien un point sur lequel Vincent Collet insiste après de ses hommes, c'est le repli défensif. Un domaine quelque peu délaissé par son cinq majeur (Thomas Heurtel, Nando De Colo, Evan Fournier, Boris Diaw et Joffrey Lauvergne).
Collet : « On aura besoin du cinq majeur pour gagner »
Ce qui devrait pousser Vincent Collet à effectuer certains changements dans son cinq de départ pour le huitième de finale, ce samedi (14h15), comme il l'a lui-même confié en conférence de presse : « Entre coachs, c'est notre débat depuis deux jours. On hésite. C'est tellement un problème collectif que stigmatiser l'un ou l'autre, c'est difficile parce que l'effort qu'on doit faire, il est à partager. En particulier en ce qui concerne le cinq majeur. Mais ils le savent et c'est la réaction qui est plus importante que le fait de changer le cinq. Ce qu'on se dit et qui ne va pas dans le sens de changer le cinq, c'est que ces joueurs-là vont de toute façon devoir faire cet effort, parce qu'on aura besoin d'eux pour gagner et qu'on ne gagnera pas simplement avec les remplaçants. ». Le sélectionneur tricolore se garde le droit de conserver son cinq de départ et d'effectuer des changements durant la rencontre : « Par contre, si je ne le change pas, il faudra être beaucoup plus réactif par rapport aux mauvais comportements défensifs, sans faire attention au score. Contre la Slovénie, au début, il n'y avait pas de souci au score. Par contre, on a tout de suite vu que défensivement... Quand on menait 13-10, on avait déjà pris trois paniers gênants alors que de notre côté, on avait marqué des paniers de basket, parfois difficiles, mais sans erreurs défensives véritables de leur part. Alors que nous, sur les dix points encaissés, il y avait déjà six points cadeaux. C'est ça qu'on va essayer de beaucoup plus observer. »
La solution Axel Toupane pour contenir Dennis Schröder ?
Vincent Collet est donc encore dans le doute à quelques heures de la rencontre. Les meilleurs défenseurs tricolores (Rudy Gobert, Nicolas Batum, Ian Mahinmi...) ne sont pas présents à l'Euro et ce sont donc à ses attaquants de faire les efforts demandés. Les changements pourraient être effectués à l'intérieur mais aussi à l'extérieur bien que les solutions ne soient pas aussi nombreuses que cela. En difficulté depuis le début de la compétition sur le pick-and-roll, Joffrey Lauvergne pourrait être relégué sur le banc. Grâce à ses quelques bonnes performances depuis le début de l'épreuve, Kévin Séraphin pourrait être la solution à l'intérieur même si son point fort est loin d'être la défense. Louis Labeyrie, quant à lui, pourrait être titularisé d'entrée mais son inexpérience dans ce genre de rencontres ne joue pas en sa faveur. Evan Fournier, condamné à une amende de 2500€ après sa disqualification mercredi contre la Slovénie, ou Thomas Heurtel pourraient débuter en tant que remplaçants afin de rééquilibrer le trio extérieur, en grande difficulté également sur le plan défensif. Axel Toupane pourrait être la solution pour contenir l'Allemand Dennis Schröder, Vincent Collet a, en tout cas, admis y réfléchir fortement. Antoine Diot, remis de ses récents pépins physiques, pourrait également avoir son mot à dire. Quoi qu'il arrive, il faudra tout simplement être beaucoup plus solide que l'adversaire, et ce dans tous les domaines mais donc particulièrement défensivement, afin d'entrevoir les quarts de finale contre l'ultra favori espagnol. Mais qu'on se le dise, l'équipe de France n'est jamais aussi forte que lorsqu'elle est dos au mur.

 
0 commentaire - Basket - Euro (H) : Les Bleus vont devoir montrer un tout autre visage contre l'Allemagne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]