Loeb, toujours plus près

Sébastien Loeb a très nettement accentué son avance en tête du classement du rallye de France-Alsace. (Citroën)

Sébastien Loeb a très nettement accentué son avance en tête du classement du rallye de France-Alsace. (Citroën)

Sébastien Loeb est tout près de décrocher un neuvième titre de champion du monde WRC. Le pilote français a dominé la journée ce samedi au rallye d'Alsace, avec désormais 30 secondes d'avance sur Jari-Matti Latvala et près d'une minute sur Mikko Hirvonen. Sauf accident, une nouvelle couronne l'attend dimanche.

"Pour l’instant tout va bien. On a une petite avance et les autres ne reviennent pas." Sébastien Loeb est effectivement placé sur une voie royale dans l’optique d’un nouveau succès au rallye d'Alsace et bien évidemment pour un neuvième titre de champion du monde qui lui tend les bras. A l’issue d’une deuxième étape particulièrement copieuse, le Français pouvait se montrer heureux, il venait de repousser Jari-Matti Latvala à 29’’7. Une image assez représentative de sa domination actuelle sur le monde du rallye et plus précisément sur le rallye de France. De fait, on pourra aussi remarquer qu’il a fait mieux que le Finlandais sur le deuxième passage de la 15e spéciale appelée Pays de la Haute Buche, après avoir été battu lors du premier passage. Une fois, pas deux…

Davantage de confiance dans ses notes, plus de prises de risque mais également un léger sous-virage soudainement disparu ? Un petit peu tout de ça, sans doute… Avec quatre scratches à son actif lors des sept spéciales disputées, le pilote Citroën a encore montré à la concurrence combien il domine son sport. Et si la 12e spéciale dite de Klevener (une sorte de route du vin en somme), a été annulée en raison d’un trop grand nombre de spectateurs, cela a permis à Sébastien Loeb de faire plaisir au public en signant des autographes ou en posant pour des photos… L’Alsacien quasiment en touriste, l’image était trompeuse.

Deux spectateurs blessés

La concurrence l’a rapidement compris et si Jari-Matti Latvala n’a pas manqué d’attaquer à tout-va comme il sait si bien le faire, il a avoué, sur Sport+, être "moins régulier que vendredi' et reconnaissait que le Français était "plus rapide". Les mots ressemblent à ceux d’un Dani Sordo qui prédisait un Sébastien Loeb "intouchable". C’est donc derrière que la lutte est vraiment sérieuse. Plus précisément pour la quatrième place (convoitée par Mads Ostberg, Dani Sordo et Thierry Neuville) puisque Jari-Matti Latvala est solidement accroché à la deuxième place tandis que Mikko Hirvonen parait lui aussi bien calé sur la troisième place.

Pour le dernier pilote encore en mesure de priver Sébastien Loeb de titre, ce ne sera pas suffisant à la régulière. Et si le Français expliquait sur Sport+ "il y a encore du chemin à parcourir et quand je vois les nuages couvrir le ciel, je sais qu’avec une route mouillée ça peut devenir dangereux (dimanche)", sa maitrise et sa capacité à gérer une avance devraient pouvoir faire le reste… Cette deuxième étape aura également été marquée par l’accident de Petter Solberg et surtout la sortie de route de Nasser Al-Attiyah puisqu’elle a engendré la blessure de deux spectateurs placés dans une zone interdite.