Loeb écourte son week-end

Sébastien Loeb a dû finir la première étape du rallye de Sardaigne à pied.

Sébastien Loeb a dû finir la première étape du rallye de Sardaigne à pied.

Sébastien Loeb est parti à la faute ce vendredi au cours de la 3e spéciale du Rallye de Sardaigne. Le champion du monde a endommagé la direction de sa DS3 et a dû abandonner. Son coéquipier chez Citroën, Mikko Hirvonen, a désormais un boulevard pour décrocher son premier succès.

"Nous sommes libres de rouler comme nous le sentons. Pour l’instant je me sens bien donc j’attaque à fond ! Les titres sont joués, nous n’avons plus besoin de penser à assurer des positions ou des points." Ainsi parlait Sébastien Loeb, jeudi, au terme des deux premières spéciales du rallye de Sardaigne, avant-dernier rendez-vous de la saison 2012. Assuré du titre depuis sa victoire en Alsace deux semaines plus tôt, le désormais nonuple champion du monde menait alors les débats, pour une poignée de dixièmes devant Mikko Hirvonen. Comme l’an dernier où il fut contraint à l’abandon au RAC peu après l’officialisation de son sacre, l’intéressé n’a pourtant pu étrenner sa couronne comme il se doit.

Après cinq kilomètres dans l’ES4 de la manche transalpine, Loeb a dû stopper sa DS3 sur le bas-côté, victime de cailloux dans un virage pris à vive allure quelques mètres plus tôt. "Nous avons tapé des pierres à l’extérieur d’un virage, dixit le protégé d’Yves Matton, patron de Citroën Racing. J’ai senti que la direction était touchée. Nous avons essayé de continuer mais il a fallu s’arrêter." Une sortie de piste aux allures de passage de témoin en faveur de son coéquipier finlandais, solide leader du rallye après cinq spéciales, et plus que jamais favori à une première victoire cette saison.

"Ce n’était que le début de notre duel... Il n’est pas sorti à cause de la pression que je lui mettais, réagissait Hirvonen sitôt le scratch acquis dans l’ES3. J’ai un peu perdu le rythme lorsque j’ai appris qu’il était sorti et je me suis trop mis sur les freins. C’est dommage mais je suis satisfait de mon temps." Avec déjà 25"8 d’avance sur la Fiesta de Petter Solberg, deuxième, et alors que Jari-Matti Latvala, l’autre pilote du team Ford, a dû jeter l’éponge à son tour dans l’ES4, endommageant le radiateur de son bolide en heurtant un talus, le n°2 du double chevron peut désormais briguer son premier succès sous la bannière de Citroën. Au Portugal cette année, après le retrait prématuré d’un Sébastien Loeb victime d’un tonneau pour une note mal comprise, Mikko Hirvonen s’était retrouvé dans pareille position. S’il avait bien triomphé sur la ligne d’arrivée, sa précieuse victoire lui avait été retirée pour une histoire d’embrayage non conforme.