Hirvonen remplace le boss

Mikko Hirvonen vole vers son premier succès avec Citroën.

Mikko Hirvonen vole vers son premier succès avec Citroën.

Au lendemain de l'abandon de Sébastien Loeb, Mikko Hirvonen fait le boulot pour le Team Citroën. Le pilote finlandais, également débarrassé de Petter Solberg et Jari-Matti Latvala, a conforté son avance en tête du rallye de Sardaigne ce samedi, avec plus d'une minute de marge sur son plus proche poursuivant.

16,5 kilomètres, c’est la distance qui sépare désormais Mikko Hirvonen de son tout premier succès en WRC avec le team Citroën. Vainqueur à 14 reprises avec Ford, le Finlandais n’est plus qu’à deux spéciales de son 15e triomphe en championnat du monde, là-bas en Sardaigne, où Sébastien Loeb, Jari-Matti Latvala et Petter Solberg ont tour à tour jeté l’éponge vendredi. Ce qui n’enlève rien au mérite de l’intéressé, déjà passé tout près de sa première étoile avec le double chevron au Portugal cette année.

Ce samedi, Mikko Hirvonen s’est attelé à gérer son avance, ne perdant pas une seconde sur son premier dauphin en six chronos, et comptant toujours 1’18 de marge à la veille de la troisième et dernière étape. Autant dire que la neuvième victoire de Citroën en 2012 – sur 12 épreuves courues – semble acquise, malgré la meute de clients Ford lancée à ses trousses. "Je peux rouler sans prendre de risque mais ce n’est pas facile car il faut rester dans le rythme", confiait toutefois le protégé d’Yves Matton à la mi-journée, sans fanfaronner.

Evgeny Novikov, Ott Tänak et Mads Ostberg, revenu fort ce samedi à la faveur de quatre scratches, aux dépens notamment de Chris Atkinson et Sébastien Ogier, ces trois-là roulent pour Malcolm Wilson à travers les structures M-Sport et Adapta, et ils n’ont pas abdiqué. "Ce fut une semaine difficile. Mais, pour moi, il y a un côté positif avec les performances de nos clients, dixit le patron des teams Ford. Ce qu’a réussi Evgeny aujourd’hui est fantastique. C’est la même chose pour Ott et Mads. Je suis déçu pour Mads qui a eu un problème. Mais avoir ces trois pilotes en train de se battre pour une deuxième place sur une manche du championnat du monde est fantastique pour eux et pour M-Sport."