Stoner repart de l'avant

Casey Stoner reprend le meilleur sur Jorge Lorenzo. Battu par le Majorquin lors des trois derniers Grands Prix, l'Australien s’est imposé à Assen, aux Pays-Bas, samedi. Après une bataille avec Dani Pedrosa, son coéquipier chez Honda, il remporte sa troisième course de la saison et recolle au leader au classement général.

A chacun sa chute. Celle de Jorge Lorenzo aura juste été plus lourde de conséquences… Remis d’une gamelle monumentale la veille en essais libres, Casey Stoner avait su décrocher la pole position dans la foulée, malgré une épaule, un poignet et un genou en vrac. Ce samedi, jour de Grand Prix à Assen – tradition oblige – l’Australien a converti sa pole en victoire – la troisième cette saison, la 43e de sa carrière toutes catégories confondues. Sans pour autant livrer bataille à son meilleur ennemi, Lorenzo, fauché dès le départ par un Alvaro Bautista trop cavalier à l’amorce du premier virage.

Le nouveau châssis de la Honda aura donc réussi son baptême du feu, accouchant d’un joli duel entre les deux pilotes HRC. Dani Pedrosa, toujours placé mais encore jamais victorieux cette année, a bien tenté de contrarier son leader, mais le futur retraité, s’il aura un temps cédé la tête de la course, a su s’imposer avec autorité au final, avec cinq secondes de marge tout de même sous le drapeau à damiers. De quoi revenir à hauteur d’un Jorge Lorenzo qui avait pris ses aises au faîte du championnat MotoGP après trois succès d’affilée. "C’est bon pour le championnat, qui est plus ouvert désormais, même si ce n’est pas comme ça qu’on voulait battre Lorenzo", dixit Livio Suppo à l’arrivée.

En dépit de ce coup d’arrêt pour l’Espagnol, Yamaha n’a pas tout perdu sur le circuit néerlandais. Tenant du trophée ici-même, Ben Spies a confirmé son renouveau entraperçu en Grande-Bretagne, luttant longtemps pour le podium avant de s’incliner sur le fil devant la Yamaha Tech3 d’Andrea Dovizioso. Un deuxième podium cette saison pour l’Italien et l’équipe satellite d’Hervé Poncharal sublimé par la cinquième place de Cal Crutchlow. Un peu plus loin, derrière les Ducati de Nicky Hayden et Hector Barbera (Valentino Rossi, victime d’un souci de pneumatique alors qu’il occupait la sixième position, se contente du 13e rang), pointe un Randy de Puniet crédité d’une huitième place inespérée. "Ça fait du bien, il était temps parce que mentalement le début de saison n’a pas été facile…", réagissait le Français après coup, soulagé de réaliser une telle performance sur CRT.

Le Sport sur votre mobile
en images
Ce n'est pas le Pérou. Photo de classe Et de quatre ! Contrairement aux apparences... Sainz passe la main
à lire aussi
  •  Loeb Portrait Loeb perd sa pole !

    Auteur de la pole position ce samedi, Sébastien Loeb a été déclassé par les commissa...

  • Marquez, évidemment

    Marc Marquez a largement dominé le Grand Prix Moto GP des Amériques, ce dimanche à A...