Pedrosa mate Lorenzo

Dix-huitième victoire en MotoGP pour Dani Pedrosa. (Reuters)

Dix-huitième victoire en MotoGP pour Dani Pedrosa. (Reuters)

Troisième sur la grille de départ, Dani Pedrosa a remporté, ce dimanche après-midi, à Brno, le Grand Prix de République tchèque, douzième course du championnat du monde MotoGP. Le pilote espagnol a devancé son compatriote Jorge Lorenzo, sur lequel il revient à 13 points au classement général, et le Britannique Cal Crutchlow (Yamaha), dont c'est le premier podium dans la catégorie reine. Le Français Randy De Puniet (ART) a fini huitième.

À nous deux ! C'est ce que Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa ont dû penser tout bas sous leur casque avant le départ du Grand Prix de République tchèque, douzième épreuve de l'année. Débarrassés d'un Casey Stoner resté en Australie car blessé à la cheville droite et indisponible jusqu'à nouvel ordre, lui l'ultime pilote MotoGP qui pouvait encore leur contester le titre, "son" titre, Lorenzo et Pedrosa se livrent désormais à un duel d'anthologie. À Brno, ce dimanche après-midi, c'est le second cité qui a eu le dernier mot. Dans le dernier tour, le vingt-deuxième pour être exact. À l'entame de celui-ci, l'Espagnol de la Repsol Honda Team menait grand train, mais son compatriote le doublait par l'intérieur. Finalement, plus puissant, il repassait la Yamaha dans l'ultime montée de ce circuit bosselé.

"C'était un dernier tour difficile, a reconnu sans difficulté Pedrosa, qui, parti en troisième position sur la grille de départ, avait déjà pris le dessus très proprement sur Lorenzo à la mi-course et sur Cal Crutchlow dès le feu vert donné. J'étais un petit peu plus nerveux que d'habitude. J'ai réussi à faire mon meilleur passage vers la bosse, à relâcher les freins, à garder ma ligne pour gagner cette course. C'était incroyable !" En tout cas, son deuxième succès consécutif après Indianapolis, décroché le jour de l'anniversaire de son père, lui permet de revenir à seulement treize points de son grand rival au classement général de la catégorie reine, et ce à six GP de la fin de la saison. "Bravo à Dani ! Ce sera peut-être différent la prochaine fois, s'est contenté de dire un Lorenzo fair-play. C'était une course amusante."

Après ce duo, on retrouve à plus de douze secondes le Britannique Crutchlow, dont c'est le premier podium en MotoGP. "On a fait un week-end parfait. Je suis vraiment content", s'est félicité celui qui a finalement rempilé chez Monster Yamaha Tech 3. Valentino Rossi (Ducati Team), au moteur fumant, a fini septième derrière, dans l'ordre, Andrea Dovizioso (Monster Yamaha Tech 3) et surtout Stefan Bradl (LCR Honda MotoGP) et Alvaro Bautista (San Carlo Honda Gresini). De son côté, Randy de Puniet a terminé huitième (premier CRT) devant deux prototypes Ducati: celui du local Karel Abraham, neuvième, et celui de l'Espagnol Toni Elias, onzième. "J'ai fait mon job", a simplement déclaré le Français, sur Eurosport. Ce n'est pas le cas de l’Américain Ben Spies, qui a chuté dans le quinzième tour.

Le Sport sur votre mobile
en images
Ce n'est pas le Pérou. Photo de classe Et de quatre ! Contrairement aux apparences... Sainz passe la main
à lire aussi