Lorenzo est déjà show

Victoire de Jorge Lorenzo au Qatar, dimanche. (Reuters)

Victoire de Jorge Lorenzo au Qatar, dimanche. (Reuters)

L'Espagnol Jorge Lorenzo a remporté dimanche le Grand Prix du Qatar en moto GP, qui a ouvert la saison du championnat du monde, devant son compatriote Dani Pedrosa et l'Australien Casey Stoner. Le pilote de Yamaha a pris la tête de la course à seulement trois tours de l'arrivée, alors que la victoire semblait acquise à Casey Stoner, le champion en titre qui s'était imposé à Losail à quatre reprises ces cinq dernières années.

La pole position et la victoire pour débuter la saison. Un premier succès en carrière sur le circuit de Losail qui arrive à point nommé pour l’Espagnol forcément ravi d’avoir tiré le premier son épingle du jeu dans une course à trois avec les deux Honda de Dani Pedrosa et Casey Stoner qui promet d’être longue et acharnée à l’image de cette course ! Car si le pilote Yamaha a eu le dernier mot, ce ne fut pas un cavalier seul, loin de là. Un vrai sourire pour un Jorge Lorenzo qui a finalement mieux géré l’ensemble des paramètres pour la course.

De fait, si Dani Pedrosa se hisse d’entrée dans le bon wagon au départ, c’est bien Casey Stoner qui prend le meilleur en début de course en prenant rapidement les commandes de la course. A coup de dixièmes de seconde, le champion du monde australien grappille pour compter une avance de deux secondes sur Jorge Lorenzo à mi-course. On imagine Stoner et ses impressionnantes glissades bien partis pour filer vers la victoire mais c’était sans compter sur l’entêtement d’un Lorenzo qui va véritablement accélérer à 5 tours du terme pour revenir à moins d’une seconde à 4 tours du but.

Calé dans sa roue, Pedrosa en profite à plein puisqu’il revient aussi sur le leader et profite de la meilleure pointe de vitesse de sa Honda pour se hisser provisoirement au deuxième rang. Ce n’est que très provisoire puisque Lorenzo passe les deux Honda en seulement une boucle. Il ne s’arrête pas là et creuse rapidement un petit écart sur Pedrosa qui a lui aussi passé un Stoner visiblement moins à son aise en cette fin de course. Lorenzo qui a beaucoup travaillé les simulations de course et la gestion des pneumatiques est récompensé de ses efforts puisque ses adversaires ne le reverront plus.

De Puniet 2e pilote CRT

Une première course qui a également mis en exergue les difficultés de Valentino Rossi qui ne sera une nouvelle fois pas dans le coup pour la victoire à la régulière cette saison. L’Italien termine à une bien modeste 10e place dans un relatif anonymat et surtout derrière Hayden son coéquipier qui termine 6e. On notera également que c’est Crutchlow qui termine à la 4e place devant son chef de file chez Tech 3, un certain Dovizioso qui peut s’attendre à une belle bagarre tout au long de la saison.

Ce devrait également être le cas pour les CRT. Cette fois, c’est Edwards qui termine à la 12e place mais surtout avec le statut honorifique de premier pilote de la D2 juste devant un Randy de Puniet dont l’objectif affirmé est justement de terminer la saison au rang de premier pilote CRT. Le Français devrait être davantage à la fête lors du prochain rendez-vous à Jerez car l’écart avec les motos d’usine sera bien moins conséquent ce qui offrira d’autres perspectives.

Le Sport sur votre mobile
en images
Ce n'est pas le Pérou. Photo de classe Et de quatre ! Contrairement aux apparences... Sainz passe la main
à lire aussi