Kawasaki, jamais deux sans trois ?

 Kawasaki 24 heures du Mans

Grégory Leblanc et Kawasaki vise la passe de trois ce week-end au Mans

Auréolée des deux dernières victoires aux 24 heures du Mans Moto, l’écurie Kawasaki fera une nouvelle fois office d’équipe à battre lors de cette édition 2012. Et si la concurrence s’annonce rude, le team dirigé par Gilles Stafler ambitionne d’égaler le mythique record de onze succès détenu par son rival Honda.

En remportant brillamment la 76e édition du Bol d’Or sur le circuit de Magny-Cours en début d’année, l’écurie Kawasaki a mis fin à 15 ans de disette dans l’une des courses les plus prisées du calendrier. Mieux, l’équipe dirigée par Gilles Stafler a damé le pion à sa rivale Suzuki, grande favorite de l’épreuve, qui restait sur quatre victoires consécutives dans la Nièvre.

Fort de cette nouvelle démonstration de force, l’écurie nippone compte bien conserver son hégémonie sur les 24 heures du Mans moto, cinquième et dernière manche du championnat du monde d’endurance prévue ce week-end sur le circuit Bugati. A l’instar de ses deux précédents succès en 2010 et 2011, Kawasaki s’appuiera sur l’habituel duo Julien Da Costa-Grégory Leblanc et la surprise Freddy Foray remplaçant désigné d‘Olivier Four. Côté moto, la redoutable Ninja ZX-10R, aussi véloce que fiable, sera bien évidemment étrennée à l’occasion de ces 24 heures.

"Nous n’avons rien à perdre"

Et si tous les voyants sont au vert du côté de « Kawa », la concurrence n’entend pas laisser la SRC n°11 rafler un troisième succès consécutif dans la Sarthe. Toujours en lutte pour le titre dans la catégorie EWC, l’écurie BMW Motorrad vise la victoire et rien d’autre dans la plus célèbre des courses d’endurance moto. "Nous savons ce que nous avons à faire au Mans, révèle Erwan Nigon pilote de la moto n°99 sur le site officiel de la FIM. Nous devons impérativement gagner pour remporter le championnat. Ce sera dur, mais tout est possible en endurance en particulier sur des courses qui durent 24 heures."

Pourtant, les hommes de Michael Bartholemy devront se montrer irréprochables pour déboulonner l’épouvantail vert déjà impressionnant lors des deux journées tests. "Nous avons gagné une seconde par rapport aux essais de l’an passé sans pour autant radicaliser le comportement de notre Kawasaki, assure Julien Da Costa sur le blog de Kawasaki. Notre objectif est clair: nous voulons réaliser la passe de trois. Et contrairement à nos adversaires nous n’avons rien à perdre." Non engagé en championnat du monde, l’équipe Kawasaki roulera donc sans pression au Mans, mais avec une idée fixe: égaler le mythique record de onze succès dans la Sarthe détenu par Honda depuis 2006.