Gezzar prend dix ans

 Gezzar-Dopage

Nour-Eddine Gezzar avait terminé 4e des derniers championnats d'Europe. (Reuters)

Contrôlé positif à l’EPO lors des derniers championnats de France, Nour-Eddine Gezzar a été suspendu dix ans par la Fédération Française d'Athlétisme. C’est la deuxième fois que l’athlète tricolore, âgé de 32 ans, est pris par la patrouille. 

La Fédération Française d'Athlétisme n'a pas été tendre avec Nour-Eddine Gezzar. L'athlète français, spécialiste demi-fond, a été suspendu dix ans, "compte tenu de la récidive", après son contrôle positif à l’EPO lors des Championnats de France Elite à Angers, en juin dernier, lors d’un contrôle diligenté par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

L'intéressé n'en est en effet pas à sa première incartade en matière de dopage: il avait en effet déjà été pris par la patrouille en 2006 et sanctionné de deux années de suspension entre le 15 décembre 2006 et le 14 décembre 2008. A l'époque, des traces de nandrolone (anabolisant) et de finastéride (diurétique) avaient été détectées lors de contrôles similaires à celui à l'origine de cette récidive.

Gezzar risquait une suspension à vie, mais cette peine dix ans résonne comme une fin de carrière pour l’athlète âgé de 32 ans, qui aurait dû disputer le 3000 mètres steeple des Jeux Olympiques. "La FFA est plus que jamais attachée à lutter activement contre le dopage, mais également à sanctionner sévèrement les contrevenants", peut-on lire dans le communiqué transmis mardi soir.