Les Jamaïcains chantent sous la pluie

Usain Bolt a remporté le 200m du Meeting de Zurich. (Reuters)

Présents tous deux à Zurich jeudi pour l’avant-dernière manche de la Diamond League, Yohan Blake et Usain Bolt ne se sont pas affrontés sur la piste. Mais, conformément à leur habitude, les deux Jamaïcains ont fait le show sous la pluie en remportant respectivement le 100 m et le 200 m en 9’’76 et 19’’66.

Malgré la pluie qui s’est abattue ce jeudi soir sur Zurich, le public était chaud pour assister à l’avant-dernière épreuve de la Diamond League 2012. Les spectateurs étaient en effet venus en nombre pour assister aux victoires annoncées des Jamaïcains dans les épreuves de sprint. La double championne olympique en titre, Shelly-Ann Fraser-Pryce n’a pas raté le coche en remportant le 100 m en 10''83, devant sa dauphine à Londres, l'Américaine Carmelita Jeter (10''97) et Allyson Felix (11''02).

La tension est montée d’un cran lorsque Yohan Blake s’est présenté  dans les starting-blocks. Vainqueur à Lausanne en 9’’69, soit la deuxième meilleure performance de tous les temps, la "Bête" espérait sans doute venir chatouiller le record du monde d’Usain Bolt (9’’58). Mais ce dernier a dû se "contenter" d’une victoire en 9’’76. Un temps tout de même remarquable vu les conditions météorologiques. Le Jamaïcain a devancé son compatriote Nesta Carter (9''95) et l'Américain Ryan Bailey (9''97). Christophe Lemaitre a pris la 6e place en 10''07. A noter que Tyson Gay a été disqualifié pour faux-départ.

Rudisha battu

Absent du 100 m, Usain Bolt était en revanche bien présent sur 200. Et le triple champion olympique a parfaitement su répondre présent en l’emportant en 19’’66, record du meeting à la clé, devant trois de ses compères jamaïcains: Nickel Ashmeade (19''85), Jason Young (20''08) et Warren Weir (20’’18). Sur son petit nuage depuis le début de la saison et plus encore depuis son titre olympique, Renaud Lavillenie s’est lui aussi imposé au saut à la perche.

Une barre à 5,70 m lui a suffi pour l'emporter et assurer encore un peu plus sa troisième victoire en trois ans en Diamond League. Eblouissant à Londres où il avait remporté la finale du 800 m en améliorant son propre record du monde (1'40''91), le Kenyan David Rudisha a en revanche été battu à Zurich par l'Ethiopien Mohammed Aman, vainqueur en 1'42''53 devant son rival (1'42''81).