Mondiaux 2017 : Pour Lemaitre, il s'en est fallu de deux centièmes

Mondiaux 2017 : Pour Lemaitre, il s'en est fallu de deux centièmes©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 09 août 2017 à 22h28

L'histoire est parfois cruelle. En août dernier, aux Jeux de Rio, Christophe Lemaitre avait arraché la médaille de bronze sur 200m pour un centième. Mercredi, à Londres lors des Mondiaux, il a manqué deux centièmes au sprinteur français de 27 ans pour se hisser en finale.

Quatrième de la dernière demi-finale dans un temps de 20''30, soit un centième de moins seulement que son meilleur chrono de la saison (20''29 à Rome), Lemaitre a échoué à deux centièmes de Wayde van Niekerk (20''28). Passé à côté de sa demi-finale, le champion du monde sud-africain du 400m a pourtant limité la casse en se qualifiant au temps. Le natif d'Annecy n'a pas eu cette chance. Pour deux centièmes de trop dans cette demie remportée par le surprenant Turc Ramil Guliyev (20''17) devant l'Américain Ameer Webb (20''22), Lemaitre, couloir 8, a vu s'envoler ses chances de signer un nouveau podium mondial en individuel. Dépité après sa course, le Savoyard avait beaucoup de mal à encaisser le coup. « Je suis mieux qu'en séries, et pour deux centièmes, je rate la finale, pestait-il au micro de France 3. J'étais bien à la sortie du virage, j'arrive à accrocher Talbot qui avait fait une très grosse série. Ça se joue à deux centièmes, je suis dégoûté. »

La tête déjà tournée vers le relais (« Une surprise est possible, on a un bon potentiel), Lemaitre n'aura donc pas le plaisir de lutter en finale avec Isiah Young (20''12), Isaac Makwala (20''14) ou Jereem Richards (20''14), tous très impressionnants mercredi. Le Trinidéen, auteur d'une énorme sortie de virage, a en premier lieu marqué les esprits dans une course marquée par l'élimination de Yohan Blake (20''52). Mais Makwala a lui aussi fait fort en terminant deuxième (se croyant premier devant Young, il avait même levé les bras) de la première demi-finale en s'élançant du couloir 1 et ce à peine plus de deux heures après avoir couru seul sa série. Très remonté, le Botswanais ne cache pas qu'il rêve de prendre la plus belle des revanches sur 200m après avoir été privé de la finale du 400 dans les circonstances que l'on sait. « Oui, je suis toujours un homme blessé, je suis d'autant plus blessé que j'avais tout misé sur le 400, le 200, je le cours un peu pour le plaisir. C'était très difficile pour moi, car j'avais la corde, mais j'aurai certainement un bien meilleur couloir pour la finale et vous pouvez compter sur moi pour gagner. » Christophe Lemaitre peut lui aussi encore rêver d'une médaille, mais si cette médaille doit venir, elle passera par le relais désormais.

 
27 commentaires - Mondiaux 2017 : Pour Lemaitre, il s'en est fallu de deux centièmes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]