Mondiaux 2017 : La pire place pour Bigot au marteau

Mondiaux 2017 : La pire place pour Bigot au marteau©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 11 août 2017 à 23h24

Malheureux Quentin Bigot. Alors que le lanceur français a longtemps semblé capable d'accrocher le podium - il a même souvent occupé l'une des trois premières places provisoires - il doit se contenter à l'arrivée de la pire position, c'est à dire la quatrième, derrière les trois médaillés du soir les deux Polonais Pawel Fajdek (or) et Wojciech Nowicki (bronze) et l'ex-russe qui concourt désormais sous drapeau neutre Valeriy Pronkin (argent).

Un résultat final d'autant plus regrettable avec cette place au pied du podium que Bigot a livré un concours admirable, avec quatre jets à plus de 77 mètres, dont son meilleur, à 77,67 m à son quatrième essai. Mais face à une telle adversité - Fajdek, champion du monde et olympique, a envoyé trois fois son marteau au-delà des 79 mètres et décroche son troisième sacre mondiale - le lancer de notre meilleur spécialiste du moment, aussi bon soit-il, n'a pas suffi à faire mieux que quatrième.

Malgré tout, le Lorrain, pour sa première finale dans des Mondiaux et ce un an après être revenu d'une suspension de deux ans pour dopage, se contentait aisément de cette quatrième place, la meilleure de l'histoire du marteau pour un Tricolore. « Je suis à vingt centimètres de ma meilleure perf' de l'année, soulignait très justement sur France 3 celui qui officie à la ville comme conducteur de trains de marchandises. Ça a été un beau combat, j'ai fait tout ce que je pouvais. Ça ne passe pas pour pas grand-chose, mais, en même temps, c'est ma première finale dans de grands championnats. Vous avez vu la taille des géants qui font un deux trois ? Ils sont quand même beaucoup plus forts que moi, le Russe (Pronkin) me met plus d'une tête (sic). Quatrième, c'est la meilleure place qu'un Français n'ait jamais faite (...) je suis assez content de faire quatrième aujourd'hui avec 77,67 et avec tout ce que j'ai traversé depuis deux ans, c'est quand même beau. C'est passé à pas grand-chose, je fais un beau concours, il aurait fallu que je fasse un season best (meilleure performance personnelle de la saison) pour l'emporter. Sur un meeting, je pense que je le vaux, mais je suis vraiment content de ce que j'ai fait aujourd'hui, et la médaille, ce sera pour l'année prochaine. » Le protégé de Pierre-Jean Vazel ne croit pas si bien dire. A 24 ans, le repenti a tout l'avenir devant lui. Et probablement un très bel avenir étant donné sa prestation de Londres.

 
2 commentaires - Mondiaux 2017 : La pire place pour Bigot au marteau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]