Meeting de Paris : Mayer n'a pas fait le déplacement pour rien

Meeting de Paris : Mayer n'a pas fait le déplacement pour rien©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 01 juillet 2017 à 22h20

A l'occasion du meeting de Ligue de Diamant organisé au Stade Charléty, Kevin Mayer a été à l'honneur quand Renaud Lavillenie n'a pas brillé outre-mesure.

Après 18 éditions au Stade de France, et une affluence qui ne permettait plus de remplir l'enceinte dionysienne, c'est au Stade Charléty que la Ligue de Diamant a fait étape ce samedi pour sa septième manche de qualification. Le temps fort de cette soirée a été le concours de saut à la perche avec la présence du vice-champion olympique Renaud Lavillenie. Dans le doute face à des performances en demi-teinte depuis le début de la saison en extérieur, le Tricolore n'a pas chassé toutes ses inquiétudes et a pesté face à un vent inconstant qui soufflait en rafale, ne lui permettant pas d'effectuer le travail technique qu'il souhaitait faire. Il termine toutefois deuxième mais avec une meilleure barre à 5,62m, contre 5,82m pour l'Américain Sam Kendricks, dont la sportivité a fait plaisir au public parisien quand il a encouragé son rival français avant une tentative. « Ce soir, je ressens de la frustration. Je n'étais pas venu à Paris pour faire ça, a déclaré Renaud Lavillenie au micro de SFR Sport. Autant à Nancy je n'étais pas dedans, autant ce soir (samedi) je méritais mieux. Mais le vent a soufflé contre nous pendant tout le concours. A 5,77 m, j'espérais qu'il allait tomber avec la nuit. Nous n'étions plus que deux. Mais il a soufflé encore plus fort. Dans ces conditions, il est difficile de s'exprimer. »

Mayer affole les compteurs

Pour la première fois, une épreuve combinée était au programme d'un meeting de Ligue de Diamant avec un inhabituel triathlon composé du javelot, du 110m haies et de la longueur qui a permis à Kevin Mayer de se préparer en vue des Mondiaux, où il sera un des favoris sur le décathlon. A cette occasion, le natif d'Argenteuil a fait mieux qu'attendu en battant ses records personnels sur les deux premières épreuves avant de baisser de ton sur la longueur, où il n'a pas brillé. Mais, en tout cas, le fer de lance de l'athlétisme tricolore pour Londres a montré qu'il faudra compter sur lui pour le titre mondial. L'autre satisfaction de la soirée revient à Garfield Darien, qui a pris la troisième place de la finale du 110m haies derrière le Jamaïcain Ronald Levy et le Britannique Andrew Pozzi.

Une rentrée décevante pour Floria Gueï

De retour de blessure, Floria Gueï a profité du 400m de ce Meeting de Paris pour faire son retour à la compétition et la Tricolore n'a pas caché qu'elle était déçuie de sa cinquième place et, surtout, de son chrono en 52''33. La plus belle surprise de la soirée revient à l'Ethiopien Muktar Edris, qui a soufflé la victoire sur 3000m aux favoris Ronald Kwemoi et Yomif Kejelcha dans la dernière ligne droite. Le 100m féminin a vu Elaine Thompson confirmer sa domination sur la discipline en 10''91 alors que le 100m masculin, hors Ligue de Diamant, n'a pas été à la hauteur du rendez-vous avec Ben Youssef Meité vainqueur en 9''99. A la hauteur, Mutaz Essa Barshim a montré qu'il était encore le plus fort en s'imposant avec 2,35m mais il semble s'être blessé en fin de concours. Enfin, sur le 1500m féminin, Sifan Hassan a fait la course en tête quasiment de bout en bout pour répondre aux attaques de Faith Kipyegon et s'imposer en 3'57''10. Les athlètes n'auront pas le temps de récupérer car la Ligue de Diamant continue dès jeudi avec le meeting de Lausanne.

 
1 commentaire - Meeting de Paris : Mayer n'a pas fait le déplacement pour rien
  • Dommage, météo pas trop favorable, stade qui n'est pas à la hauteur de l'événement sans doute parce qu'il n'y a plus de leader actuellement, pas de com préalable sur les chaînes télé (sans doute à cause de l'exclu SFR). Vivement les prochaines échéances mondiales avec espérons un couverture TV plus large.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]