IAAF : Un ancien sprinteur dans la tourmente

IAAF : Un ancien sprinteur dans la tourmente©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 17 juillet 2017 à 16h15

Devant faire face à des accusations de corruption, Frankie Fredericks a été suspendu à titre conservatoire par l'IAAF.

L'affaire Diack continue de faire des dégâts. Sous le coup d'une accusation de corruption et alors qu'une enquête a été ouverte à son encontre, Frankie Fredericks a été suspendu à titre provisoire par la commission de discipline de l'IAAF « de sa fonction de membre de Conseil de l'IAAF et de toute fonction dans l'athlétisme ». Cette enquête fait suite à la révélation par la presse d'un virement de 262 000 euros sur le compte de l'ancien champion du monde du 200m par la société de Papa Massata Diack, fils de l'ancien président de l'instance mondiale de l'athlétisme Lamine Diack quelques heures avant l'attribution à la ville de Rio de l'organisation des Jeux Olympiques d'été de 2016.
Fredericks tente de se défendre
L'argent viendrait, en fait, d'un homme d'affaires brésilien, Arthur Cesar de Menezes Soares Filho, qui aurait versé plus d'un million d'euros à la société du fils de Lamine Diack quelques jours avant cette désignation, ce qui jette le doute sur le Namibien. Frankie Fredericks, qui a récemment démissionné de ses responsabilités au sein de la commission d'évaluation du CIO pour les Jeux de 2024, se défend de tout fait de corruption lié à ce versement, dont il ne nie pas l'authenticité. Pour l'ancien sprinteur, ce paiement qui apparaît suspect serait, en fait, lié à des « services rendus entre 2007 et 2011 » et que tout cela n'aurait « rien à voir avec les Jeux Olympiques ». Reste qu'une enquête est désormais ouverte et que l'Athletics Integrity Unit, cellule indépendante chargée de juger en toute impartialité les faits commis par les hauts dirigeants de l'IAAF, est saisie de cette affaire. Un dossier qui pourrait mettre à mal les ambitions de Frankie Fredericks et qui jette encore l'opprobre sur l'athlétisme, qui cherche à laver son honneur après, notamment, les affaires de dopage autour de la Russie.

 
1 commentaire - IAAF : Un ancien sprinteur dans la tourmente
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]